vendredi, 14 septembre 2018 09:07

Monistrol-sur-Loire : les riverains excédés par les objets jetés depuis le viaduc du Lignon

|||| |||| ||||
Fauvet Mondon novembre 2018

Si la construction du viaduc a apporté davantage de quiétude aux riverains du Pont-de-Lignon, elle apporte d'autres désagréments, en particulier les objets jetés à 100 mètres de haut.

Des riverains vivent avec la peur de recevoir un objet sur la tête. Des canettes de bière le plus souvent, des bouteilles d'eau, des bouteilles de champagne, des sacs de fast food. Quand ce ne sont pas des blocs de béton... ou des boules de pétanque. Une inconscience ou un jeu qui pourraient avoir des conséquences dramatiques. "La chute est de plus de 100 mètres. Quand ça tombe, ça s'enfonce dans le sol", fait remarquer Loïc Mourier, qui a toujours vécu sous le viaduc mais ne se sent pas rassuré pour ses enfants.

"Avant, on avait le bruit de la circulation avec la RN88 qui passait dans le village. Il faut avouer que le viaduc a apporté du mieux. Mais avec tous ces objets qui tombent, on trouve que le viaduc n'est pas assez sécurisé. Tous ceux qui jettent, c'est un jeu d'assassin", ajoute Daniel Mourier, le père de Loïc, qui a un pilier dans son jardin. Sur les 600 mètres de viaduc, une grille a été posée sur 100 mètres, d'un seul côté de la route. "Il faut protéger des deux côtés et avec du grillage plus haut", estime Loïc Mourier.

Outre les objets jetés depuis le pont, il faut aussi rajouter tous les suicidés. Là aussi, les riverains doivent composer avec et cela rajoute au stress émotionnel. Il n'est pas facile de passer sur son terrain quand on sait qu'un être humain y a fini dramatiquement ses jours.

Dernière modification le vendredi, 14 septembre 2018 09:30

Articles associés