graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

Logo la Commère 43

graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

mardi, 16 janvier 2018 14:38

Monistrol-sur-Loire : un collectif anti-Linky propose une réunion d'informations

Photo d'illustration|| Photo d'illustration|| ||

Un collectif anti-Linky s'est créé sur les Marches du Velay-Rochebaron. Sa première action sera une réunion d'informations à Monistrol-sur-Loire le vendredi 26 janvier.

Pour contrer l'information donnée par Enedis, l'installateur du nouveau compteur Linky, un collectif s'est créé sur le territoire des Marches du Velay-Rochebaron (Monistrol-sur-Loire, Sainte-Sigolène, Bas-en-Basset, Beauzac...) au cours de l'année 2017. Aujourd'hui, le collectif passe à l'action en proposant une réunion d'informations le vendredi 26 janvier à 20 heures à la MJC de Monistrol. Un intervenant, lequel s'est renseigné sur le compteur connecté, viendra donner son regard.

"Les gens sont mal informés"

Un point de vue qui va à l'encontre du discours d'Enedis. "On veut interpeller les élus et que les gens soient informés des inconvénients et des conséquences de ce type d'installation", fait savoir Renée Tavernier, une Beauzacoise membre du collectif. "On se rend compte que les gens sont mal informés, c'est dramatique. Linky est automatiquement installé dans les maisons neuves."

Un compteur nuisible pour la santé ?

Pour le collectif, les risques encourus et désagréments causés par le compteur Linky sont nombreux. "Un téléphone portable, quand on l'éteint, ne diffuse plus d'onde. On peut dormir. Avec le compteur Linky, les ondes vont être diffusées en permanence dans toute la maison. C'est néfaste pour la santé."

Renée Tavernier va plus loin : "Ces compteurs vont servir de mouchard dans la maison. Les informations pourraient ensuite être revendues à des sociétés. Si on se lève la nuit pour faire pipi et qu'on allume la lumière, le compteur saisira cette information. C'est pour moi une atteinte à la vie privée."

Dernière modification le mardi, 16 janvier 2018 14:54
Connectez-vous pour commenter