mercredi, 01 novembre 2017 08:17

Monistrol-sur-Loire : Dominique Coudert cumule les casquettes d'employé communal et de pompier

|| || ||

Une convention vient d'être signée entre la Ville de Monistrol-sur-Loire et le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) afin de permettre à Dominique Coudert de partir en intervention pendant son temps de travail.

En pratique, cela se faisait déjà depuis plusieurs années. Mais mardi, un accord a été signé pour clarifier la situation, aussi bien entre les pompiers et la Ville qu'entre l'employé et ses collègues.

Trois semaines de mobilisation, trois semaines de repos

Sapeur-pompier volontaire depuis 23 ans, Dominique Coudert est employé communal à Monistrol-sur-Loire. Pour répondre aux besoins des pompiers en journée, il est amené à être "bipé" pendant son temps de travail, à abandonner son poste pour monter dans un camion ou une ambulance. L'accord prévoit une mobilisation de 3 semaines (avec un niveau d'intervention allant de 1 à 3) et un repos complet de 3 semaines. Libre ensuite à Dominique Coudert de se rendre disponible sur son temps libre.

450 conventions en Haute-Loire

"En Haute-Loire, nous avons signé 450 conventions de ce type. Notre but est d'arriver à 500. Le volontariat est primordial en Haute-Loire et représente 96 % des effectifs", informe Marc Bolea, président du SDIS. "C'est une relation gagnant-gagnant, donnant-donnant", ajoute le capitaine François Cabanes, responsable du volontariat au SDIS.

Un seul pompier à la Ville de Monistrol

A la Ville de Monistrol, sur les 120 employés, seul Dominique Coudert est pompier. "On a eu jusqu'à 8 pompiers à la caserne", estime Jean-Paul Lyonnet, le maire.

"La collectivité montre l'exemple pour le secteur privé. Je trouve que les employeurs sont généreux", affirme le capitaine Stéphane Pons, chef des pompiers à Monistrol mais également à Sainte-Sigolène/Saint-Pal-de-Mons.

Dernière modification le mercredi, 01 novembre 2017 08:36
Connectez-vous pour commenter