partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

Logo la Commère 43

partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

mardi, 09 juillet 2019 11:55

Le Monastier-sur-Gazeille : le combat des parents du collège Laurent-Eynac continue

|| || ||

Depuis déjà quelques semaines, les professeurs et les parents d'élèves du collège public Laurent-Eynac au Monastier-sur-Gazeille se mobilisent pour "conserver des conditions d'enseignement correctes" et "accompagner au mieux les élèves sur la voie de la réussite".

Après deux rencontres avec des responsables de l’inspection académique qui n’ont pas donné les résultats escomptés, lundi 8 juillet, professeurs et parents d’élèves ont rencontré la députée Isabelle Valentin à sa permanence au Puy-en-Velay.

Le groupe a exposé la situation : des classes de 6e et de 4e, qui, à la rentrée 2019, vont dépasser le seuil de l'inspection académique fixé à 30 élèves ; un seuil qui devrait normalement déclencher l’ouverture de classes ou bien l'affectation de moyens supplémentaires en vue de procéder à des dédoublements de classes.

Le collège Laurent-Eynac compte à ce jour 62 élèves inscrits en 6e (répartis en 2 classes), de même en 4e avec 61 inscrits. Le seuil est donc atteint et même dépassé. "Mais du côté de l'inspection académique, non seulement on ne dispose pas des mêmes chiffres mais en plus, on ne semble pas disposer à affecter des moyens supplémentaires pour alléger ces effectifs", se désole-t-on dans ce collège public du Mézenc. 

Selon les parents d’élèves et les professeurs, "ces effectifs au-delà du seuil nuiront malheureusement à la qualité de l’enseignement et risquent d’empêcher de répondre aux exigences de la loi de 2005 sur le handicap". "Enseigner dans une classe de 31 élèves qui de surcroît accueille des élèves en ITEP1 (Institut Thérapeutique Éducatif Pédagogique), en MDPH2 (Maison départementale des personnes handicapées) et plusieurs en PAP3 (Plan d'Accompagnement Personnalisé) est très compliqué", s'alarme une enseignante.

Parents d’élèves et enseignants dénoncent également des refus de dérogation demandée par plusieurs familles pour intégrer le collège.

"Notons également que certaines classes (technologie, sciences…) ne permettent pas d’accueillir 31 élèves", ajoutent des parents.

Alors que d’importants investissements du Département sont prévus pour ce collège, les parents et le personnel enseignant s’interrogent "sur les réelles ambitions de l’inspection académique et plus largement de l’Education Nationale à l’égard des petits collèges ruraux. Ont-ils l’intention de les voir disparaître, à l’image de bien d’autres services en milieu rural ?"

Les représentants du collège Laurent Eynac espèrent que leurs revendications seront entendues et que des moyens seront débloqués rapidement "pour que l’année scolaire 2019-2020 se déroule dans de bonnes conditions".

Connectez-vous pour commenter