ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

mardi, 12 février 2019 14:35

Saint-Julien-Chapteuil dans le bain du Grand Débat National

|||||||||| |||||||||| ||||||||||

Lundi soir, une soixantaine de personnes se sont retrouvées pour échanger autour des quatre grands thèmes proposés pour le Grand Débat National.

André Ferret, le maire et son équipe, ont trouvé tout naturel d'inscrire Saint-Julien-Chapteuil dans ce moment inédit dans la vie démocratique de notre pays. « On a souhaité que les gens puissent s'exprimer. Pour une fois que les propositions pourraient venir d'en bas, ce serait dommage de se priver de cette opportunité », indique le premier magistrat capitolien.

Tout était orchestré au mieux pour permettre des échanges ouverts et néanmoins cadrés de façon à ce que la parole circule.


Deux ateliers

Les participants répartis en deux groupes, planchaient, dans une salle chacun, alternativement autour de deux premières thématiques du GDN : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques. Dans chaque atelier, deux animateurs, deux rapporteurs et un « garant »

Deux garants envoyés par la Préfecture étaient présents : Serge Monnier, professeur de philosophie, ancien maire du Puy-en-Velay de 1995 à 2001 et Pierre Liogier, cadre à la retraite de la fonction publique territoriale.

Quelques élus, des citoyens de tous bords, beaucoup de tempes grises mais pas seulement, formaient une assistance concernée dans laquelle on remarquait des Gilets jaunes rencontrés sur les rond-points ces dernières semaines, mais non revêtus de leur vêtement fétiche.

Les échanges étaient riches, surtout dans l'atelier touchant au problème de la transition écologique, où perçait le sentiment d'une vraie urgence.


Deuxième round lundi 18 février

Lundi prochain, le 18 février, rendez-vous est donné à 20 heures toujours à la salle polyvalente capitolienne pour s'intéresser cette fois à l'organisation de l’Etat et des services publics, puis à la citoyenneté et la démocratie.

Connectez-vous pour commenter