vendredi, 13 avril 2018 09:43

Communauté de communes : un vote du budget unanime

|| || ||

Toutes les fusions d'intercommunalités ne se déroulent pas dans la difficulté. En tout cas, en apparence, celle entre le Mézenc et le Meygal poursuit son développement sans embûches.

Alors que la Communauté d'agglomération est en proie à quelques tensions entre certaines communes et l'exécutif et que les Marches du Velay-Rochebaron cherche le bon compromis, la communauté de communes du Mézenc Loire Meygal ne connaît pas (encore) de remous.

Au moment de présenter le budget 2018, le président Philippe Delabre, a estimé que la collectivité pouvait passer d'un budget de transition en 2017 à un budget serein en 2018 même s'il faut faire face à l'arrivée de nouvelles compétences obligées. "On est dans la droite lignée des études réalisées avant la fusion. Il faut encore trouver des pistes d'économies. Je pense qu'on est arrivé à l'os, alors il faudrait travailler à trouver des recettes supplémentaires." Philippe Delabre semble avoir des idées en la matière.

Comme cela avait été promis en 2017 et pour les trois années à venir, les taux d'imposition restent stables : 4,50 % pour la taxe d'habitation, 3,16 % pour le foncier bâti et 17,48 % pour le foncier non bâti.

"On investit sans emprunt (900 000 euros) et on continue de se désendetter", ajoute Philippe Delabre.

Comptoir pêcher 7 18-22 oct 18

Articles associés