ibiz partenaire m

Création graphiqueSite web & Imprimerie

Logo la Commère 43

ibiz partenaire m

Création graphiqueSite web & Imprimerie

samedi, 22 juillet 2017 10:39

Chambon-sur-Lignon : "Happy End" en exclusivité pour Ciné-fête samedi

Violaine Harchin, productrice de "Retour à Forbach" avec Alain Déléage au Cinémascoop.||| Violaine Harchin, productrice de "Retour à Forbach" avec Alain Déléage au Cinémascoop.||| Photo La Commère 43|||
Chambon Garouste 2019

La projection du documentaire "Retour à Forbach" de Régis Sauder a offert son lot d'émotions, d'interrogations, de réflexions, vendredi soir au cinéma du Chambon-sur-Lignon. Ce soir, samedi, les spectateurs de Ciné-fête découvriront en exclusivité "Happy End" de Michael Hanecke avec (sous réserve) Jean-Louis Trintignant dans la salle.

Violaine Harchin, productrice de "Retour à Forbach" en partenariat avec l’ACID, accompagnait ce documentaire et répondait aux nombreuses interrogations ou remarques de la salle à l'issue de la projection.

Dans "Retour à Forbach", le réalisateur revient dans le pavillon de son enfance à Forbach. Il y a 30 ans, il a fui cette ville pour se construire contre la violence et dans la honte de son milieu. Entre démons de l’extrémisme et déterminisme social, comment vivent ceux qui sont restés ? Ensemble, ils tissent mémoires individuelles et collectives pour interroger l'avenir à l'heure où la peur semble plus forte que jamais.

Une chronique sensible émaillée de personnalités attachantes

Au-delà de la chronique de cette ville sinistrée après l'abandon de l'extraction du charbon, à l'image de nombreuses cités ouvrières, de la montée des intégrismes, c'est le cheminement personnel de Régis Sauder, douloureux à bien des égards, pour s'extraire de Forbach, prendre son envol et s'épanouir, qui touche au coeur.

Le film séduit aussi par sa galerie de portraits diablement attachants, de la tenancière du bistrot à la directrice d'école, en passant par le copain maghrébin réaliste et désespéré devant la violence exprimée dans un rap par des gosses de la cité de leur enfance.

Jean-Louis Trintignant pour "Happy End"

L'acteur Jean-Louis Trintignant (si sa santé le lui permet) est attendu pour la troisième fois à Ciné-fête samedi 22 juillet, à 21 heures, pour la présentation de "Happy End", le drame de Michael Haneke. Il s'agit d'une exclusivité Cannes 2017.

Outre Jean-Louis Trintignant, la distribution permettra d'apprécier Isabelle Huppert et Mathieu Kassovitz avec un film où la question des migrants est au centre du propos.

Les droits humains au centre des échanges

Dimanche soir, Geneviève Garrigos, la présidente d’Amnesty International France, accompagnera "I’m not your negro", le documentaire de Raoul Peck traitant du racisme aux Etats-Unis.

Une autre proposition fait judicieusement écho à l'actualité du 500e anniversaire des "placards" de Luther, déclencheurs de la Réforme protestante, une bataille religieuse qui allait mettre l'Europe sens dessus dessous et préparer à bien des débats au fil des siècles suivants... Lundi 24 juillet à 21 heures, sera diffusé "Luther" le biopic historique de Eric Till (2003), une séance prolongée d'un débat avec l'Eglise Protestante Unie du Chambon-sur-Lignon.


Le programme

Samedi 22 juillet

17 h "Une Famille heureuse", comédie dramatique de Nana Ekvtimishvili & Simon Groß

17 h "Le Vénérable W.", documentaire de Barbet Schroeder

21 h "Latifa, le cœur au combat", documentaire de Olivier Peyon, Cyril Brody Avant première

21 h "Happy End", drame de Michael Haneke  Exclusivité Cannes 2017 Rencontre-débat avec Jean-Louis Trintignant (sous réserve)

Dimanche 23 juillet

17 h "Latifa, le cœur au combat", documentaire de Olivier Peyon, Cyril Brody Avant première

17 h "Happy End", drame de Michael Haneke  Exclusivité Cannes 2017

21 h "Lettres de la Guerre", drame passionnel de Ivo M. Ferreira  Berlinales 2016

21 h "I’m not your negro", documentaire de Raoul Peck Rencontre-débat avec Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International France

Lundi 24 juillet

17 h "Madame B. Histoire d’une Nord-Coréenne", drame biopic de Jero Yun Cannes 2016 17 h Le Vénérable W., documentaire de Barbet Schroeder Cannes 2017

21 h "Ikari, Vers la lumière", drame, romance de Naomi Kawase Exclusivité Cannes 2017

21 h "Luther", biopic historique de Eric Till Rencontre-débat avec le Cinémascoop et L’Eglise Protestante Unie du Chambon

Mardi 25 juillet

La reprise des lendemains du Festival

21 h "Une Famille heureuse"

Toutes les séances ont lieu au Cinémascoop du Chambon-sur-Lignon.

Plus d'infos sur le site du festival ici

Dernière modification le samedi, 22 juillet 2017 12:45
Connectez-vous pour commenter