mercredi, 21 septembre 2022 15:02

Exposition à Tence : Olivier Ott et Caty Gagnaire vous happent dans leurs filets

Crédit Jean-Marc Vidal|||||||||||||||| Crédit Jean-Marc Vidal|||||||||||||||| ||||||||||||||||

Prenez donc le temps de faire une étape prolongée dans la galerie du Tence Espace culturel où, jusqu'au 15 octobre, deux figures du monde artistique du territoire ont marié leurs belles énergies pour déployer leurs ailes. 

Voilà une exposition à conseiller aux grands comme aux petits. Sous le titre "Rien sans les oiseaux", dans une allègre scénographie, Olivier Ott de Dunières et Caty Gagnaire du Mazet-Saint-Voy vous convient à une traversée de notre siècle, brutale, tendre, douloureuse et charmeuse à la fois. Ces deux artistes "panthéistes, soucieux des innocents, des oubliés", racontent avec pugnacité une humanité qui se mord la queue, haïssable et merveilleuse. L’un lui prend le pouls avec des boulons, des vis et du métal, l’autre nourrit son œuvre de peinture, fils, traces... qu'elle tisse, malaxe, entrelace, Sisyphe au féminin toujours prête à remonter la pente du désespoir.


La métamorphose comme une résurrection

Vingt-huit pièces figuratives, en ferrailles de récupération, assemblées par serrage (sans aucun point de soudure) par Olivier Ott sont réunies ici. "Plus qu’une attention portée à l’inventivité du moyen d’expression, Olivier Ott espère déplacer l’intérêt sur la grande loi de la nature qu’est la métamorphose. A la succession fatale vie-mort, il suggère inlassablement la succession inverse, la résurrection de formes vivantes à partir d’objets dénués de fonction et abandonnés au rebut", nous dit-on.


Dire sa révolte

"Axées sur la forme et le mouvement, ces figures ne cachent ni la dégradation des ferrailles diverses qui les composent, ni la modestie du travail qui les a articulées. Il ne s’agit pas de séduire mais de dire sa révolte contre un temps où la technologie prétend disputer la primauté à la nature et aux vivants."

Le propos du vénérable sculpteur rejoint assez naturellement celui de Caty Gagnaire, qui y instille de la couleur, une grâce infinie, et des écrits claquants en plus. Ses courts textes accrochés en écho à ses toiles se savourent par petites lampées et pourraient donner lieu, si un éditeur voulait s'en mêler, à un beau recueil.


Un refuge pour les troubadours...

"Le lieu d’accueil de cette exposition, le TEC (Tence Espace Culturel), est actuellement l’un des seuls, peut-être même le seul, sur le plateau Vivarais-Lignon, qui permette à des artistes de montrer leur travail. C’est considérable et précieux à l’heure où la culture vivante n’est presque plus subventionnée et où l’art n’est plus qu’un produit spéculatif. Le TEC est, ici et maintenant, un refuge pour les rêveurs et les troubadours, les poètes et les utopistes", saluent avec ferveur le duo d'artistes.


Infos pratiques

TEC 1 rue du Collège à Tence

Exposition "Rien sans les oiseaux" jusqu'au 15 octobre

Mercredi, samedi et dimanche de 14 heures à 19 heures

Et sur rendez-vous en appelant Caty 06 76 00 64 ou Olivier au 06 98 66 90 60

Dernière modification le mercredi, 21 septembre 2022 16:47

Partager sur :