Gobelets ecocup

mercredi, 25 mai 2022 09:21

Parution : "Dessous la dure écorce" de Louise Pommeret, l'histoire d'une double lutte

Louise Pommeret Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|En militante des droits des femmes Crédit DR|| Louise Pommeret Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|Louise Pommeret en dédicace à L'Arbre à livres au Puy. Crédit DR|En militante des droits des femmes Crédit DR|| ||||||||||

Louise Pommeret publie "Dessous la dure écorce", un roman paru aux éditions de l'Aube, qui relie un drame intime, la maladie du père, au massacre de la nature.

Louise Pommeret, prof d'italien au lycée Roche-Arnaud du Puy-en-Velay, est un visage connu par ses engagements militants, pour la cause syndicale dans l'éducation, les droits des femmes, l'environnement... Elle offre ici son premier livre, un roman touchant, aux accents autobiographiques.


Deux cancers à combattre

Le livre, "Dessous la dure écorce", se nourrit d'un drame intime, la maladie du père, et d'un massacre collectif entrepris pour établir le futur tracé de la RN88 sur le Meygal. Ce parallèle entre deux corps, celui du père, celui de la montagne, l'héroïne, Camille, les vit comme deux zones à défendre, deux cancers à vaincre.


L'intrigue

Aux premiers jours du printemps, Camille apprend que son père est atteint d'un cancer : la tumeur essaime à toute vitesse et trace sa route dans le corps qui tente de se défendre. Au même moment, les autorités donnent leur aval à un immense chantier qui va détruire le massif du Meygal et le vivant qui s'y niche.


Entrer en résistance pour renaître

"Dessous la dure écorce" est l'histoire d'une double lutte. La scène politique, où un petit monde militant s'acharne à porter les voix de la montagne et à faire vivre des solidarités abîmées. La scène privée, qui réunit père et fille dans le combat contre une maladie qui révèle les échecs d'une vie soumise au travail. La résistance de Camille ouvre peut-être une chance de renaître au pays des sucs volcaniques, raconté dans ses rythmes et ses couleurs, son abondance et sa précarité.


Des avis de lecteurs

"C'est un joli roman, véritable ode à la nature, un plaidoyer pour la préserver et la mettre en valeur. On se plaît à découvrir ces lieux verdoyants et protecteurs... Mais ce n'est pas que ça. C'est aussi un écrit qui défend d'autres combats : la maladie, les violences faites aux femmes, la place qu'ont les minorités peu entendues dans la société, les exilés, le pouvoir des institutions."

"La plume est simple et on se plaît à se retrouver aux côtés de Camille dans ses luttes, on se surprend à vouloir l'épauler, la soutenir, on a le coeur serré devant la relation qu'elle a avec son père souffrant, qui se laisse partir petit à petit mais qui sait apaiser sa fille tant aimée, sa minette."


Un extrait

D’un geste de la main, Camille indiqua le futur tracé : il faudra détruire tout ça, abattre les arbres, effrayer les nids, piétiner les pieds de myrtilles, écraser les ronces, renverser les murets que d’autres avaient mis des années à bâtir et des décennies à entretenir.


En dédicace

Louise Pommeret sera en dédicace dimanche 19 juin au café des Huches à Saint-Etienne-Lardeyrol.

"Dessous la dure écorce", collection Regards croisés aux éditions de l'Aube, 288 pages, 21 euros

Dernière modification le mercredi, 25 mai 2022 10:03

Partager sur :