Gobelets ecocup

lundi, 25 avril 2022 22:37

La programmation Serpents pour petits et grands au Musée Crozatier

Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|| Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|Crédit Ville Le Puy-en-Velay|| ||||||

Dans le cadre de l’exposition "Serpents", les artistes plasticiens Émilie Delmas et Stéphane Catteau ont proposé une installation artistique dans le jardin Henri-Vinay au Puy-en-Velay. Ce projet fait apparaître un serpent géant : la tête sort d’une façade du musée, le corps émerge çà et là des pelouses et enfin la queue s’échappe des grilles du parc.

L’ossature de ces structures est réalisée en tiges de fer à béton soudées et préformées. Des arceaux de 40 à 50 cm de diamètre viennent structurer la forme du serpent. Chacune de ces structures fait l’objet d’un traitement plastique avec les artistes en temps scolaire et hors temps scolaire. Le corps du serpent est habillé de diverses façons et avec diverses techniques, de manière à changer de mue(s) !

Récupération et réemploi

Certaines parties du serpent sont recouvertes de matériaux de récupération : tissus, couvercles, fils de fer, tuyaux d’arrosage, bâches d’ensilage… afin de sensibiliser les visiteurs au tri et à l’art de la récupération.

Cultivons !

D’autres tronçons de ce serpent sont grillagés afin d’y insérer un substrat pour y semer des végétaux. Le corps du serpent devient alors un jardin cultivé. Au gré des semences et des saisons, légumes, fruits, fleurs ou plantes aromatiques pourront s’y loger et s’y développer…

Lieu d’expression

Le serpent, animal fascinant et repoussant, devient le réceptacle des émotions qu’il suscite. Certains espaces de son corps recevront citations et poèmes accrochés à la manière des drapeaux de prières tibétains. Enfin, cette œuvre est participative : visiteurs et promeneurs sont invités à s’approprier le serpent par un moment de lecture, de musique, de théâtre ou de danse… à leur convenance !

Le projet scolaire « Serpent au jardin »

En partenariat avec l’Inspection Académique de Haute-Loire, le service Patrimoine a proposé un projet participatif aux classes du territoire de l’agglomération du Puy-en-Velay. Cinq classes travaillent à ce projet, soit 140 élèves du Cp au Cm2 ! Chaque classe participe à des visites et à des ateliers au musée Crozatier menés par le service éducatif. En plus, cinq heures d’atelier en classe sont dédiées à la rencontre avec les artistes, leurs pratiques artistiques et à la réalisation des écailles du serpent. À la fin de l’année scolaire, lors d’une journée de restitution, les enfants découvrent leur travail et celui des autres classes.

En famille

Dans le cadre de la programmation du service Patrimoine de l’Agglomération du Puy-en-Velay, des actions dédiées aux parents et à leurs enfants sont également proposées.

Après une découverte de l’exposition SERPENTS, les participants, accompagnés par les artistes Émilie Delmas et Stéphane Catteau et le service éducatif, s’initient à une ou plusieurs techniques artistiques, font part de leurs idées et expriment leur créativité.

Les dates proposées sont le mardi 19 juillet et le mardi 23 août.

Classe-musée du collège Jules-Vallès

Les élèves de la « classe musée » ont été associés à l’exposition. Plusieurs séances d’ateliers ont eu lieu d’octobre à décembre 2021 avec l’artiste Jocelyne Saez-Simbola. La trentaine d’élèves de la 6 e à la 3e ont ainsi créés, avec de la terre, des serpents et des chaussures en s’inspirant de Nicky de Saint Phalle (1930-2002) ou encore Pierre Hardy. Leurs productions sont valorisées en étant exposées au sein du musée.

Artiste autodidacte, Nicky de Saint Phalle a placé sa vie et ses idées personnelles au cœur de ses œuvres. Elle est connue notamment pour ses célèbres Nanas.

Pierre Hardy, né en 1956, est un célèbre créateur de chaussures. Il travaille pour des grands noms de la mode. Ses modèles de chaussures reflètent sa passion pour le graphisme et l’architecture.

Pour les scolaires

Des visites et ateliers

Le service éducatif a conçu une offre globale en proposant des visites pour les différents niveaux (de la maternelle aux lycées). D’une durée d’1h à 1h30, le discours est adapté. Des ateliers complètent cette offre.

Un atelier céramique « À la manière de Palissy » et un atelier sur la classification (où se situe le serpent parmi d’autres espèces ?), d’une durée d’une heure chacun, sont proposés aux classes des cycles 2 et 3. Pour les plus jeunes, un atelier sur l’empreinte et la trace est aussi disponible.

Du théâtre

Le service éducatif a proposé aux lycéens de venir découvrir la pièce de théâtre « Vivarium », adaptée du roman Gros câlin de Romain Gary. La Compagnie « Facteurs Communs », installée à Strasbourg, a donné deux représentations exceptionnelles au sein du musée, le 11 février. Elles ont été suivies d’un temps d’échange avec le comédien Fred Cacheux.

Hors temps scolaire

Des ateliers

À destination des enfants en vacances, les ateliers sont menés par l’équipe de médiation avec des artistes et des conteurs. Ils remportent beaucoup de succès ! Ils sont destinés aux enfants de plus de 3 ans et aux jeunes jusqu’à 15 ans !

Des ateliers parents et enfants

A 4 mains, ces ateliers permettent de réaliser une production commune. Ils ont lieu le dimanche après-midi.

Du spectacle vivant à destination des familles

Balade poético burlesque : Accompagné de son orgue de barbarie et de son porte-voix, Thomas Tettamanzi, de la Compagnie La Malle en cartoon, a proposé deux séances le dimanche 13 mars. Les lectures de mots d’enfants, d’écrivains ou encore d’anonymes, le tout ponctué de musique et de chansons, ont ravi les nombreux visiteurs !

« Venenum » : Ce spectacle dansé, créé par la Compagnie Pluméa, est proposé le dimanche 8 mai à 14h30 et 16h00 au musée. Adèle Duportal et Lise Ensuque, sur des textes de Lise Beninca déambuleront dans les espaces du musée dédiés à l’exposition.

Les ateliers et spectacles à venir…

Mardi 26 avril de 10h à 12h : « Quel bijou ce serpent ! »

Vendredi 29 avril de 10h à 11h : « Tout petit serpenteau ! » Pour les 3/4 ans accompagnés de parents, avec la lectrice et conteuse Élisabeth Cultien.

Dimanche 8 mai à 14h30 et 16h : « Venenum ». Visite dansée par la Compagnie Plumea.

Le musée Crozatier est ouvert 7 jours / 7 pendant les vacances de printemps (sur les trois zones), de 11h à 18h.

Partager sur :