Gobelets ecocup

mercredi, 06 avril 2022 12:06

"Les Pentes" de Sioux Berger, une plongée sombre et haletante en 2050

|| || ||

A découvrir aux éditions De Borée, "Les Pentes", le premier roman de Sioux Berger, originaire de Haute-Loire. Un livre d'anticipation saisissant qui questionne notre présent et invite à réagir. Passionnant et haletant.

Après avoir fait paraître des ouvrages pratiques, Sioux Berger publie son premier roman, une dystopie. Et c'est un coup de maître. « Ce récit m'a été inspiré par les témoignages que je recueille dans toute la France auprès des gens de la terre. 2050, c'est demain. Et je n'y lis pas l'apocalypse, mais plutôt une renaissance. » L'intrigue chemine en 2050 entre Le Pompidou en Lozère et une région parisienne devenue une prison dorée technologique. Et c'est une poussière dans les rouages de la société de consommation qui va faire dérailler le système et insuffler, grâce à une jeune fille téméraire Sofia, rébellion et espoir.


Une enfance au Puy-en-Velay

L'auteure, qui vit aujourd'hui entre le Cantal et Paris, a passé toute son enfance au Puy-en-Velay. De l'école Michelet dans les années 70 elle se souvient du tablier bleu ou rose que l'on changeait chaque semaine, et des plumes Sergent Major qui étaient encore de rigueur. Le bruit de la plume dans l'encrier lui a peut-être soufflé sa vocation, à moins que ce ne soient ses années de danse passées à l'école de Charles Aguado. Très tôt, l'art a fait partie de sa vie.


La nature en bandoulière

Mais c'est aussi son amour de la nature qui l'anime quand elle aide son père à baliser les sentiers de grande randonnée. « Je tenais le pot de peinture blanche, et ma sœur le pot de peinture rouge et on s'arrêtait à chaque intersection pendant que papa balisait. Les genêts nous cachaient souvent la vue car nous étions toutes petites face à cette belle et grande nature ! »


Une lycéenne alors engagée pour SOS Loire Vivante

En 1986, alors qu'elle est élève au lycée Simone-Weil en section littéraire, elle s'engage dans l'association SOS Loire Vivante alors que la maison de sa tante, Marie-Rose Vérot doit être ensevelie sous les flots. Elle se souvient avec tendresse des soirées passées au coin du feu, à Serre de la Fare : « On y parlait toutes les langues, on jouait de la guitare, et on voulait sauver nos arbres tordus et nos coins de baignade » explique-t-elle.


A propos des Pentes

Février 2022 : les campagnes sont en feu. Le prix de l'énergie, le pass vaccinal, l'inflation ont mis le feu aux poudres. Sur les routes nationales les voitures provinciales montent à la capitale.

Février 2050 : les campagnes sont devenues inhabitables. Les éoliennes, les déchets nucléaires ont envahi chaque recoin. Seuls quelques irréductibles y vivent encore. Ils sont coupés du monde, privés de smartphone et d'électricité.

Officiellement, aucun droit ne leur a été retiré. Mais dans la réalité, leur existence est nulle puisqu'ils ne sont pas connectés. Pourtant, l'espoir renaîtra grâce à eux.

Prix : 18 euros

Dernière modification le mercredi, 06 avril 2022 14:23

Partager sur :