imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

logo slogan new

logo slogan new

imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

lundi, 07 septembre 2020 12:17

Champimystique organise une première sortie champignons dimanche 13 septembre

||||||||||||||||| ||||||||||||||||| |||||||||||||||||

L'association Champimystique organise une première sortie de la saison dimanche 13 septembre après-midi sur le secteur du Haut-Forez et Livradois Forez.

Rétrospectivement, cette année 2020 n'a pas été favorable à une poussée de morilles au tout début du printemps. "Elles ont certainement très bien respecté le confinement", s'amuse à dire Mathieu Fay, le président de Champimystique. "Le manque de neige de l'hiver dernier et un début de printemps très sec en sont sans doute la cause. Il faudra attendre l'année prochaine pour espérer les retrouver."

De belles récoltes fin juin-début juillet

Dans la foulée, l'arrivée des orages du mois de juin ont fait fructifier les girolles pour le plus grand plaisir des cueilleurs, une poussée explosive est survenue fin juin/début juillet, avec de très jolis spécimens. De très belles récoltes se sont réalisées sur le secteur du Velay. "Nous allons à leur rencontre dans les forêts qui se situent plutôt dans les gorges, mélange de chênes, hêtres et pins, entre 600 m et 900 m d'altitude."

Dans le même biotope que les girolles, suivent habituellement les poussées des cèpes d'été. Sur les secteurs du Velay et du haut Forez, cette année ne leur a visiblement pas été favorable.

Une énorme poussée en septembre 2019

Aujourd'hui, à l'inter-saison été/automne, que se passe-t-il dans nos forêts ?

"Après de régulières prospections dans les forêts du plateau du Haut-Forez et Livradois Forez, mélange d'épicéas, hêtres, chênes et pins, entre 800 et 1100 m d'altitude, nous ne pouvons pas encore parler d'importantes poussées de champignons. Rappelons-nous de l'énorme poussée de cèpes de bordeaux l'année dernière à la même période. Pourtant l'automne n'avait même pas démarré", se souvient Mathieu Fay.

Malgré un manque de champignons en quantité, le président de Champimystique a pu observer ces jours-ci une diversité importante d'espèces, comestibles ou non : quelques cèpes de Bordeaux, des pieds de moutons, des mousserons des bois, des pieds bleus, des chanterelles grises, la fameuse morille des pins (le Sparassis crépu), certaines espèces d'amanites, des russules ou encore certains lactaires...

"Ces champignons semblent souffrir d'un manque d'eau et des grosses chaleurs observées la semaine dernière."

Se montrer patient

"Nous ne sommes pas encore à l'automne, il faut être patient, la météo sera peut-être plus favorable dans les semaines à venir, sachant que même si toutes les bonnes conditions sont réunies, cela ne suffit pas toujours à ce que le mycélium se réveille, c'est ce qui fait des champignons un monde mystérieux et secret."

La seule manière de savoir ce qui se passe dans nos forêts c'est d'aller les parcourir ! D'ailleurs, l'association Champimystique organise avec ses adhérents une première sortie de la saison ce dimanche 13 septembre après-midi sur le secteur du Haut-Forez et Livradois Forez.

Retrouvez en illustration quelques photos prises ce dimanche par Mathieu Fay, qui témoignent de ses différentes découvertes. "Tous ces champignons ont été laissés sur pied, alors avis aux amateurs d'aller les retrouver."

Mail : champimystique43@laposte.net

Dernière modification le lundi, 07 septembre 2020 13:31

Partager sur :