partenaire ibiz

Agence de communication & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

partenaire ibiz

Agence de communication & imprimerie en ligne

mercredi, 09 octobre 2019 14:17

Puy-en-Velay : un tournoi de hockey... sous l'eau, samedi et dimanche à la Vague

Photos Daniel Blin||| Photos Daniel Blin||| |||

Le 15e Tournoi du Velay rassemblera environ 240 participants, soit 24 équipes de 10 joueurs venues de toute la France et d’Europe (Turquie, Royaume-Unie…), samedi et dimanche à la Vague au Puy-en-Velay.

Trois poules de niveau seront constitués : Groupe A avec les équipes de niveau international/D1 ; groupe B de niveau D2 ; groupe C de niveau D3/D4 et féminines.

Ce tournoi est amical, cependant l’esprit de compétition est bien présent et désormais, « remporter le Groupe A Tournoi du Velay » est un objectif affiché par de nombreuses équipes en début de saison.

Le TdV est pour beaucoup de joueurs le 1er tournoi de la saison. C’est aussi pour les équipes présentes un test important pour préparer leur championnat régional respectif prévu cet hiver.

Le tournoi se déroule à La Vague samedi 12 octobre de 9 heures à 20 heures et dimanche 13 octobre de 8 heures à 16 heures.

Un club au Puy-en-Velay

Le club du Puy s’appelle les Vulcains Sub Vellave.

Les Vulcains s’entraînent à La Vague deux fois par semaine : le Mercredi (18h30 – 20h15) et le samedi (13h – 14h30).

Les initiations sont ouvertes à tous (à partir de 14 ans).

Les deux équipes du Puy seront présentes pour ce tournoi : Le Puy 1 évolue en 1re Division ; Le Puy 2 tentera cette année de se qualifier pour le Championnat de France D4.

Une équipe jeune a également vu le jour et a participé au championnat de France cadet.

Les origines de ce sport

Selon les chroniques anglaises, le hockey subaquatique est né en octobre 1954 dans le sud de l’Angleterre. La discipline a été « réinventée » aux États Unis, en 1960. Le jeu créé reposait sur l’utilisation de crosses raccourcies de hockey sur glace, tenues à deux mains, contrairement au jeu anglais qui s’appuyait sur des crosses spécifiques, d’une trentaine de centimètres et tenues d’une seule main. Cette dernière formule s’est toutefois imposée progressivement aux États Unis et au Canada dans les années soixante-dix, probablement dû au fait d’une influence anglaise.

C’est à Montauban, en 1968, que le hockey subaquatique apparaît pour la première fois en France. La pratique de jeu ressemble beaucoup à la discipline lancée à Chicago en 1960 (crosses longues). Elle est reprise à Durban (Afrique du Sud) quelques années plus tard et fait école dans quelques pays européens (Pays-Bas, Belgique). Le premier championnat de France a été organisé à Reims en 1982, championnat qui marque le véritable début de la discipline dans notre pays.

Ainsi, le hockey subaquatique a hésité entre deux formes de jeu : le style anglais, basé sur l’utilisation d’une crosse « courte » tenue d’une seule main et le jeu reposant sur l’utilisation d’une crosse « longue » tenue à deux mains. Trente ans ont été nécessaires pour trancher. C’est après les championnats du monde de Chicago en 1984, que les Sud–Africains, venus en observateurs aux Etats-Unis, et derniers à utiliser des crosses longues, se sont ralliés au jeu Alan Blake (crosses courtes).

Comment jouer au hockey subaquatique

Le hockey subaquatique se pratique en apnée sur le fond d’une piscine entre 2 et 4 mètres de profondeur. Chacune des deux équipes est constituée de six joueurs dans l’eau.

Le jeu consiste à faire progresser, à l’aide de la crosse, un palet (environ 1,3 kg) dans le but de l'équipe adverse.

Un match se déroule en deux mi-temps de 15 minutes et est contrôlé par trois arbitres (deux dans l’eau et un sur le bord du bassin).

Connectez-vous pour commenter