vendredi, 29 mars 2019 10:08

Un festival du film palestinien au Puy, Tence, Yssingeaux, Brioude

|| || ||

Des films d'auteurs à découvrir du 2 au 10 avril dans les cinémas d'Yssingeaux, Tence, Le Puy-en-Velay, Brioude. Des débats prolongeront les séances.

Depuis 5 ans, l'association ERAAP, « Échanges Auvergne Rhône-Alpes Palestine » organise sur la grande région un festival de films palestiniens ou autour de la question palestinienne. Et la Haute-Loire relaie ce festival auquel participent aujourd'hui 30 villes de la région et 35 salles de cinéma, ce qui en fait un festival de premier plan. En Haute-Loire, Le Puy-en-Velay,Yssingeaux, Tence et Brioude participeront cette année avec des projections essentiellement tournées vers la jeunesse palestinienne.

Les organisateurs expliquent leur démarche : "Le but de ce festival est de sortir de l'anonymat la production cinématographique palestinienne qui se révèle aussi riche que diverse, et parfois même surprenante. Au travers de cette diversité se dessine un peuple qui a la volonté d'exister, de tout simplement exister comme tout humain souhaite exister, libre et heureux, alors que l'image qui en est donnée est celle de terroristes nés pour tuer et que l'on doit enfermer, parquer, assoiffer, bombarder, étouffer à tout prix, quand les soldats israéliens ne se servent pas des enfants comme des cibles de foire pour leurs tirs."

Ce festival a permis de montrer en primeur des films qui ont connu par la suite une notoriété certaine, comme « Je danse si je veux », « Wajib, ou l'annonce du mariage », ou « le chanteur de Gaza ».

Au travers des drames où n'est jamais absent l'humour, tous dégagent une profonde humanité.

Le programme

Mardi 2 avril à 19 h 30 au cinéma La Grenette à Yssingeaux : Samouni Road, le récit d'une famille dans la Bande de Gaza. Un documentaire plein d'espoir et d'une très grande qualité mémorielle. Il montre les blessures, si difficilement oubliables laissées par les conflits et accroche autant par sa force immersive que sa beauté visuelle. Meilleur documentaire à la quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2018.

Tarif habituel : 7 €

Vendredi 5 avril à 20 h 30 au ciné Tence : Sarah et Saalem, un amour impossible entre un arabe et une juive. La projection sera suivie d'un débat avec Jean-Yves Beraud, membre du collectif 43 de soutien au peuple palestinien

Tarif habituel : 6 €

Vendredi 5 avril à 21 heures au ciné Dyke du Puy-en-Velay : Samouni Road, le récit d'une famille dans la Bande de Gaza.

Tarif habituel : 8,10 €

Mardi 9 avril à 18 h 15 au ciné Dyke du Puy-en-Velay : Le char et l'olivier, un éclairage sur l'histoire de la Palestine, suivi d'un débat en présence du réalisateur Roland Nurier.

Tarif habituel : 8,10 €

Mercredi 10 avril à 20 h 30 au cinéma Le Paris de Brioude : Une enfance palestinienne au pied du mur, témoignages d'enfants dans un pays sous occupation. Projection en lien avec le Comité brivadois de soutien aux opprimés, suivie d'un débat avec les réalisateurs.

Tarif habituel : 7 €

Dernière modification le vendredi, 29 mars 2019 11:21
Connectez-vous pour commenter