vendredi, 31 mai 2024 16:20

Aurec-sur-Loire : Steve, auteur de BD, au collège les Gorges de la Loire

|| || ||

Mardi 28 mai, Sarujin Steve Vobmann, auteur de BD a passé la journée au collège des Gorges de la Loire à Aurec-sur-Loire pour rencontrer les élèves de 4è dans le cadre du dispositif « jeunes en librairie » et d’un projet pluridisciplinaire associant les professeurs d’histoire, de français, d’arts plastiques et la professeure documentaliste.

Les élèves ont bénéficié de trois heures d’atelier pour découvrir le travail du studio Charon, le travail d’un auteur de BD, et pour pratiquer le dessin.

Le manga, cette BD japonaise, est très prisé par les jeunes et les moins jeunes en France. Ainsi, le studio Charon, installé à Feurs, traduit des mangas arrivés tout droit du Japon et il se porte bien.

Plusieurs raisons à cela : ce sont des séries donc on suit longtemps le personnage principal, il contient plus de pages et il est moins cher qu’une BD franco belge ou qu’un comics américain.

Steve a tout d’abord présenté le manga aux élèves. Savez-vous par exemple qu’au Japon, la vie d’un manga n’est pas la même qu’en France même si cela a tendance à changer ? La vie d’un manga est plus longue au japon, car, acheté peu cher, il est revendu plusieurs fois. Avant d’être publié, le manga est diffusé dans un magazine de prépublication permettant aux éditeurs de connaître les attentes du public. Ils n’ont donc aucune mauvaise surprise ! On a appris également que le temps de lecture d’un chapitre de manga correspond au temps mis par le métro pour passer d’une station à une autre. Les passionnés de mangas ont pu poursuivre l’échange avec Steve lors de la récréation.

Au studio Charon, ils reçoivent les mangas annotés et traduits. Le travail de Steve, consiste à débuller le contenu en japonais (c’est-à-dire à effacer textes et onomatopées) pour les remplacer par du contenu français. Mais il doit parfois redessiner des personnages car gommer n’est pas sans risque.

Steve est aussi auteur de BD. Il a présenté les différentes étapes de la création de dessins de BD, du story board, en passant par le crayonné et l’ancrage pour finir par la coloration. Il avait emporté avec lui ses carnets et sa tablette pour montrer concrètement aux élèves toutes ces étapes.

Il a appris aux élèves quelques mots de vocabulaire de la BD : espace inter-iconique, blanc tournant puis, puis les a lancés dans le dessin dans la bonne humeur. Les élèves devaient tout d’abord dessiner un homme bâton figé ou en mouvement, doubler les traits puis leur donner une expression en jouant sur la perspective, les axes horizontaux et verticaux des yeux, l'ouverture de la bouche...

facile à dire mais pas simple à faire, les professeurs peuvent en témoigner… Puis, ils ont tous réalisé une petite histoire en 4 vignettes donc 4 actions.

Le fruit de ce travail fera l’objet d’une exposition au CDI du collège.

Partager sur :