Gobelets ecocup

mardi, 15 mars 2022 14:04

Aurec-sur-Loire : des collégiens heureux comme Ulysse...

||||||||||||||||||| ||||||||||||||||||| |||||||||||||||||||

"Frotter et limer sa cervelle contre celle d'aultruy" (Montaigne, Essais), c'est ce à quoi se sont attelés, en Grèce, 75 collégiens du collège public des Gorges de la Loire.

C'est une semaine dépaysante, ébouriffante, enrichissante que viennent de vivre 75 élèves du collège public des Gorges de la Loire d'Aurec-sur-Loire. Leur professeur de lettres classiques vous avait mis l'eau à la bouche la semaine dernière.


De retour rassasiés d'images

Les voici de retour, fatigués mais aussi et surtout rassasiés d'images et de souvenirs extraordinaires.

Après une visite, lundi 7 mars, du musée de l'acropole, ils ont gravi les marches des Propylées et découvert, extasiés, le majestueux Parthénon et les sublimes cariatides de l'Erechthéiôn.


Découvertes culturelles, historiques...

Ce n'étaient là que les prémices d'un séjour riche en découvertes culturelles, patrimoniales et historiques car ils franchissaient le lendemain le canal de Corinthe, découvraient ensuite, enthousiastes, l'étonnante acoustique du théâtre d'Epidaure au gré d'un jet de pièce de monnaie et d'une récitation d' « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage... », remontaient les temps immémoriaux de la citadelle de Mycènes, sur les traces de Persée, d'Atrée et d'Agamemnon, parcouraient dans une course effrénée, à l'instar des athlètes grecs de l'Antiquité – mais bien habillés –, les 600 pieds d'Héraclès que compte le stade d'Olympie, allaient consulter la pythie de Delphes avant de séjourner quelques heures dans le monastère d'Hosios Loukas...


Culinaires aussi...

Ajoutez à cela la dégustation de mets locaux, salades de chou, pitas, pâtes au miel, moussaka, agneau grillé sans oublier l'assiette brisée en fin de déjeuner.

Enrichissez le tout de la découverte pour nombre de ces enfants, après deux ans de contraintes sanitaires qui ont distendu les relations humaines, d'autres façons de vivre et de penser, d'apprendre et de s'initier au monde...

Quelque chose de notre humanité universelle

Et vous obtenez un séjour qui restera longtemps gravé dans la mémoire de nos collégiens, durant lequel ces élèves, tous étudiant le latin et les lettres et cultures européennes (LCE), se sont ouverts à une culture qui les précède, qui les constitue, qui nous constitue comme Européens et nous invite à embrasser, pour reprendre les mots d'Hannah Arendt, tout ce monde qui nous préexiste et à reconnaître en nous, en ces jours où la stabilité du monde occidental vacille, quelque chose de notre humanité universelle.

Dernière modification le mercredi, 16 mars 2022 17:47

Partager sur :