impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

mardi, 26 janvier 2021 19:00

La Séauve-sur-Semène : la nouvelle station d'épuration proche de sa mise en service

||||||||| ||||||||| |||||||||

La station d’épuration du Bout du Monde à La Séauve-sur-Semène reçoit et traite les eaux usées des usagers (particuliers comme professionnels) raccordés à l'assainissement collectif de Saint-Didier-en-Velay et de La-Séauve-sur-Semène avant de les rejeter dans La Semène.

Cette station qui devenait obsolète face à des équipements vieillissants, et à son rendement insuffisant, fait l’objet de travaux actuellement en cours d'achèvement.

Passer à 5 900 équivalents habitants

Ceux-ci vont permettre d’améliorer le rendement, et d’augmenter la capacité de la station de 4 000 à 5 900 équivalents habitants. La station comprend également : un bassin d’orage d’une capacité de 850 m3 en tête de traitement, un bâtiment d’exploitation et un local de stockage des boues fermé et désodorisé.

La mise en eau de la filière de traitement des boues a permis de tester le process sur 6 mois depuis l'été dernier.

Dernière étape : la construction du bassin d'orage

La construction du bassin d'orage a débuté avec le coulage du radier le 27 octobre. Le ferraillage et la mise en oeuvre des banches pour la première passe des voiles ont été réalisés. Les essais de mise en eau sont en cours, tout comme la réalisation des derniers réseaux entre ouvrages.

La mise en service complète de l'ouvrage sera effective d'ici le printemps 2021.

Une mise en service complète de la station au printemps

La mutualisation de la compétence assainissement au niveau de la Communauté de Communes permet de porter cet investissement conséquent. Le montant des travaux s'élève à 2,59 millions d'euros TTC et la maîtrise d'oeuvre à 98 640 € TTC.

Ce projet bénéficie de taux de subventions significatifs avec 40 % de l'Agence de l'Eau (894 480 €) et 15 % du Département (341 081 €), ce qui réduit l'impact de l'amortissement de cet équipement sur la facture aux usagers (estimé à 0,25 €/m3), d'autant que cette nouvelle station plus performante génère une exploitation plus coûteuse. Sur ce point, les négociations en cours menées par les services et les élus de Loire Semène ont pour objectif de maitriser les coûts.

Enfin, les prises de compétences récentes eau potable, assainissement à l'échelle d'un bassin versant de 21 000 habitants devraient amortir le surcoût.

Dernière modification le mardi, 26 janvier 2021 19:30

Partager sur :