graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

lundi, 29 juin 2020 10:58

Aurec-sur-Loire : une pétition lancée après la mutation d'un personnel AESH à l'école publique

||| ||| |||

En poste depuis 2007 à l'école du Pré Vert à Aurec-sur-Loire, une Accompagnant d'élèves en situation de handicap (AESH), qui n'a sollicitée aucune mutation, a appris qu'elle serait affectée à la rentrée au lycée Léonard-de-Vinci à Monistrol. Une pétition a été créée pour contester cette décision.

Jeudi, Fabienne Tracol, AESH sur l'école publique d'Aurec-sur-Loire, a appris par lettre de la DASEN (directrice académique des services de l'Éducation nationale) qu'elle serait affectée l'an prochain au lycée Léonard-de-Vinci de Monistrol-sur-Loire et non plus sur l'école élémentaire. Dans cette lettre, il lui est rappelé : "Je vous précise enfin qu'en cas de refus du changement d'affectation l'article 45-3 du décret précité prévoit la mise en œuvre d'une procédure de licenciement."

En poste à Aurec depuis 2007

"Mme Tracol est un élément essentiel de l'équipe éducative de l'école élémentaire d'Aurec depuis 2007. Son travail auprès des élèves qu'elle a à charge a toujours été efficace et reconnu par tous. Ses relations avec le personnel de l'école toujours excellentes, dans chaque classe où elle a eu à intervenir, son investissement et sa motivation n'ont jamais été démentis", assure Julien Berne, directeur de l'école.

Il ajoute : "Les parents des élèves suivis ont toujours noté son professionnalisme." Certaines familles en ont même fait part il y a quelques jours en envoyant une lettre de soutien argumentée au service en responsabilité de Mme Tracol. L'association des parents d'élève de l'école réfléchit à une action.

Les progrès liés à la stabilité de l'encadrement ?

Sur l'école, elle suit actuellement des enfants qui seront en CM2 l'an prochain, des élèves en difficultés scolaires, comportementales... "Du temps a été nécessaire pour établir un lien de confiance propice à leurs progrès (et ces progrès sont réels). Ce bouleversement dans leur encadrement risque de les mettre en difficultés, à la veille de leur entrée au collège, remettant en cause la stabilité d'un élément essentiel à leur apprentissage."

Une pétition signée par 150 personnes

La pétition a été signée par plus 150 personnes à ce jour pour demander son maintien sur l'école.

L'école Le Pré Vert dispose de trois AESH de l'école : l'une n'a pas de nouvelles pour l'an prochain, ce qui génère "une situation très stressante pour elle" et une autre ne fera plus que la moitié de son temps de travail sur l'école.

Cette mutation n'est pour l'heure pas compensée par une nouvelle affectation pour la rentrée de septembre.

Dernière modification le lundi, 29 juin 2020 15:17

Partager sur :