graphiste imprimeur copy

Impression | Web | Eco Cup

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web | Eco Cup

samedi, 18 janvier 2020 14:18

La Séauve-sur-Semène : Bruno Marcon, la candidature en chansons

Bruno Marcon|||||Frédéric Girodet et Bruno Marcon|Marylène Mancini et Yves Braye|Caroline Di Vincenzo|Christelle Michel et Mathieu Freyssenet-Peyrard|| Bruno Marcon|||||Frédéric Girodet et Bruno Marcon|Marylène Mancini et Yves Braye|Caroline Di Vincenzo|Christelle Michel et Mathieu Freyssenet-Peyrard|| ||||||||||

Bruno Marcon, maire depuis 2014, a fait entendre samedi qu'il sera candidat à un deuxième mandat à la Séauve-sur-Semène.

Comment faire savoir qu'on est candidat sans le dire ouvertement et s'attirer les foudres de la préfecture ? Bruno Marcon a décidé de reprendre des paroles de chansons. Si Jean Proriol, le maire de Beauzac, a repris la chanson "Je suis venu vous dire que je m'en vais" sur ses cartes de voeux, le maire de la Séauve préfère une ritournelle de Francis Cabrel. "Je ne suis pas venu vous dire que je m'en vais. Je suis plutôt comme Francis Cabrel prêt à : « Servir ma commune encore et encore ; que ça continue d'accord d'accord » ", a-t-il indiqué à la fin de son discours samedi dans la salle des fêtes devant une riche assemblée.

Les deux tiers des élus repartent

Depuis 1977, aucun maire de la Séauve n'a réussi à accomplir deux mandats consécutifs en entier. Bruno Marcon va tenter de le faire. Des 12 élus de la majorité actuelle, les deux tiers le suivent. La liste du maire sortant est en cours de constitution. Pour l'heure, aucun autre candidat ne s'est fait connaître. "Ce serait rarissime qu'il n'y ait qu'un seule liste", estime Bruno Marcon qui avait battu Isabelle Guignand en 2014.

Favoriser les zones économiques

Au moment de revenir sur les faits marquants de l'année, le Plan Local d'urbanisme, toujours en cours de révision, a été évoqué. Bruno Marcon a rappelé sa vision des choses. "Ce PLU doit permettre à la Séauve de se développer de manière modérée avec des constructions au coeur du bourg. La Séauve n'a jamais été une commune dortoir et elle ne le sera pas. Mais il faut permettre aux habitants de pouvoir travailler. Cela passe par des sacrifices de terres agricoles ou naturelles. Il faut continuer à donner de l'impulsion à la zone près de la RN88 et favoriser les transports. Je pense à l'entreprise Rousson. Ce serait gagnant-gagnant pour tout le monde."

Dernière modification le samedi, 18 janvier 2020 14:33
Connectez-vous pour commenter