samedi, 20 janvier 2018 08:30

Monistrol-sur-Loire : les projets qui feront parler en 2018

|||||Luc Jamon a parlé de la communauté de communes|Christelle Michel, conseillère départementale|Christian Charret représentait Isabelle Valentin|Les associations des deux lycées (Solidarité enfants et Eco de Leo) se sont occupés du service lors du buffet||||||||| |||||Luc Jamon a parlé de la communauté de communes|Christelle Michel, conseillère départementale|Christian Charret représentait Isabelle Valentin|Les associations des deux lycées (Solidarité enfants et Eco de Leo) se sont occupés du service lors du buffet||||||||| |||||||||||||||||
Anibal Carnaval 2018

Outre le bilan des animations et des travaux en 2017, Jean-Paul Lyonnet a dressé le panorama des projets de l'année 2018, vendredi soir, lors de ses vœux à la population.

Vendredi soir, Jean-Paul Lyonnet, maire de Monistrol-sur-Loire, présentait ses voeux à la population. Une cérémonie à laquelle ont pris part 200 personnes, principalement des responsables d'associations, chefs d'entreprises et seniors.

Voici les projets de la commune qui feront parler d'eux en 2018 à Monistrol.

L'Espace Limousin

L'ancienne friche est devenue un quartier résidentiel et d'activités. Des logements sont déjà occupés, des locaux commerciaux ouverts, le cabinet dentaire reçoit ses patients depuis quelques jours.

En 2016, la commune avait candidaté pour obtenir le label éco-quartier. Monistrol l'a décroché, la seule de Haute-Loire. "Il va falloir le faire vivre", fait savoir le maire. Le chantier des 15 maisons individuelles doit débuter d'ici quelques jours. L'OPAC a récupéré le chantier, auparavant porté par Logivelay.

Lotissement Les Hauts de Bilhard

L'année 2018 va permettre de voir naître les premières maisons de ce nouveau quartier, né sur les vestiges de l'ancien camping et de la piscine, soit 35 000 m2. Vendus à des particuliers ou des promoteurs, les terrains sont peu à peu transformés pour accueillir des constructions individuelles ou collectives.

Abri à condoléances

Un abri à condoléances va être construit au cimetière monistrolien pour permettre aux familles et proches des défunts de bénéficier d'un lieu abrité lors des obsèques organisées au cimetière.

Maison des jeunes et de la culture

La rénovation de la toiture sera au programme. Des fuites ont été constatées et les tuiles sont devenues poreuses.

Adressage des maisons

Alors qu'Orange a déjà débuté la commercialisation de la fibre optique, il reste à finir l'adressage, c'est-à-dire un numéro et un nom de rue pour chaque habitation. Sur 4 700 adresses, 2000 ont été réalisées. "C'est compliqué, on a trois fichiers, le cadastre, la Poste et Orange, qui ne sont pas corrélés", justifie Jean-Paul Lyonnet.

Eclairage public

A Monistrol, la municipalité n'a pas fait le choix de l'extinction de l'éclairage public la nuit. La formule est celle d'investir pour remplacer les anciennes ampoules par des LED et d'installer des boîtiers pour diminuer la puissance de l'éclairage selon les heures. Ce programme d'investissement doit se poursuivre en 2018.

Aménagement des abords de la mairie

"J'ai honte de ce parvis", reconnaît Jean-Paul Lyonnet qui souhaite aménager les abords de la mairie pour donner du cachet à la placette, notamment à l'occasion des mariages.

Equipements sportifs

Le sol du gymnase du Monteil va être refait cet été. Au stade de rugby, un drainage et une irrigation sont à prévoir pour l'arrosage de la pelouse. Et constatant une utilisation déjà chargée des gymnases, la municipalité pourrait envisager d'investir dans une nouvelle structure.

Centre de secours

Les pompiers de Monistrol vont pouvoir bénéficier d'une nouvelle caserne. Pas en 2018, plus certainement en 2019. L'année 2018 doit permettre d'aménager la plateforme qui accueillera le futur centre de secours.

Vidéo-protection

Le système de vidéo-protection va être développé pour quadriller tous les axes. "Cela rend beaucoup de services", affirme le maire.

Gendarmerie

Les travaux de la future gendarmerie de Monistrol-Bas doivent débuter en avril près de la gare. Porté par le Sigend (Syndicat intercommunal de construction et de gestion du casernement de gendarmerie de Bas-en-Basset et de Monistrol-sur-Loire), ce projet coûtera 3,5 millions d'euros

Dernière modification le mardi, 23 janvier 2018 20:47