vendredi, 12 janvier 2018 17:34

Le Comité départemental olympique et sportif de la Haute-Loire à l'heure des vœux

|| || Photo DR||
Anibal Carnaval 2018

Le Comité départemental olympique et sportif de la Haute-Loire (CDOS 43) a présenté ses vœux à l’ensemble du mouvement sportif altiligérien.

Jean-Pierre Vaggiani, le président du CDOS 43, a décidé de se retirer lors de la prochaine assemblée générale. A l'occasion des vœux, il est revenu sur le chemin parcouru ces dernières années en se félicitant d'une "montée en puissance très nette".

Les grandes étapes

Le « nouveau » CDOS 43 est né de la fusion avec « Sports-Loisirs-Culture » en 2010 sous l’égide de l’État et du Département. Fabienne Rome et Olivier Maleysson l’ont intégré en assurant les principaux services : Centre de Ressource et d’Information des Bénévoles (CRIB) ouvert à tous les citoyens, « Profession sport » (subventions de l’État et du Département pour la professionnalisation du sport) et « Emploi associatif » soutien complet et sécurisé à la gestion des associations.

"En 2011, nous avons dû déménager en essayant de regrouper plusieurs Comités (déjà l’esprit d’une Maison des sports !). Seul le Hand-ball nous a accompagné. En juillet, après la démission d’Yves BAY, j’ai accepté d’assurer la continuité. Une opportunité s’est alors présentée pour embaucher un salarié à mi-temps pour le CNOSF et le CDOS 43 avec des financements aux deux tiers. Le dossier présenté par la Haute-Loire a été accepté en septembre lors de l’Interrégion du Centre ouest."

Des embauches 

En 2012, le 1er janvier est arrivé François Falgon, diplômé d’un Master 2, pour développer le sport dans le département et décliner les politiques nationales en la matière.

En 2013, la montée en puissance de l’Emploi associatif a conduit à embaucher Alexandre Martins en emploi d’avenir pour trois ans. Le doublement, en 5 ans, des résultats financiers de ce service a pu ainsi se réaliser. Afin d’assurer ce service dans de bonnes conditions, il a été embauché en août 2016, malgré la disparition du financement de l’État. Cette aide, primordiale pour les associations, sera étendue en direction du secteur de l’animation qui présente les mêmes besoins.

Depuis 2012, beaucoup d’autres services sont rendus aux associations sportives.

"Le CDOS répond à plusieurs appels à projet relatifs notamment à la constitution de groupements d'employeurs parfaitement adaptés à la problématique altiligérienne. Merci au Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) et notamment à Maryline Leydier qui nous fait confiance."

Au plus près des besoins des associations

Par sa vocation à accompagner les associations, il leur propose un logiciel de comptabilité adapté à leurs besoins pour une participation annuelle très faible (50€) et avec notre appui compétent. Il s'agit de « Basi-compta ».

De plus dans un souci d'aider un jeune à réaliser un projet personnel, le CDOS a été agréé dans le cadre du Service Civique pour accompagner toute association qui voudra se lancer dans cette démarche. C’est ainsi que, à cette date, 14 jeunes en bénéficient. Ce service sera amplifié en 2018.

Il propose des formations ciblées sur les besoins des bénévoles et des salariés. Pour ce faire, des rencontres seront décentralisées cette année pour aller au devant des associations.

Des actions auprès des jeunes

Pour développer le sport notamment en direction des jeunes, le CDOS poursuivra voire amplifiera les actions avec les responsables associatifs de l’enseignement et les autres comités sportifs. Par exemple, la randonnée blanche en hiver, la Journée Olympique du 23 juin et l’action annuelle « Sentez vous Sport », devenue européenne, qui rassemble plusieurs centaines d'écoliers et de parents et qui sera reconduite dans la commune de Brives-Charensac en septembre.

Une étude pour créer une Maison des sports

Après enquête auprès des comités, le CDOS a proposé au président du Conseil départemental de lancer une étude de faisabilité en liaison avec le mouvement sportif afin de réaliser une Maison des sports. Celui-ci a accepté et récemment les comités ont été sollicités pour cerner très précisément leurs besoins en locaux. Avec l’appui de Marc Boléa, conseiller départemental, délégué au sport, cette démarche doit se poursuivre et aboutir en 2018 .

Enfin, le projet du CDOS adopté le 10 mai 2012 pour la dernière olympiade reste évidemment d’actualité mais sera actualisé par une réflexion qui est en cours.

"Tout cela ne se fait que grâce au travail des quatre salariés, Fabienne, Olivier, Alexandre et François que je tiens à remercier vivement pour leurs amabilité, compétences et efficience. Je remercie également les élus du comité directeur qui participent au développement du sport dans notre département."

Rendez-vous est donné pour l'assemblée générale le 9 mars 2018 à 18 heures au Conseil départemental.