graphiste imprimeur copy

Impression | Web | Eco Cup

Fête cochon 2020
Attractions 2000 février-mars 2020

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web | Eco Cup

mercredi, 08 mars 2017 08:53

Le Mazet-Saint-Voy : l'entreprise AMGM reste une grande famille

|||||||| |||||||| ||||||||

L'Atelier de mécanique générale du Mazet (AMGM) va encore pousser les murs pour construire un dépôt de stockage.

Au Mazet-Saint-Voy, chez AMGM, cela ressemble au jeu des 7 familles. La dynastie Héritier ne semble pas prête de s'éteindre avec la nouvelle génération qui a intégré les effectifs.

En 1978, Marc Héritier, garagiste Citroën en plein coeur du village, décide de passer de la mécanique auto à la mécanique générale. La petite entreprise grandit, s'agrandit. Les machines conventionnelles laissent peu à peu la place à des équipements numériques. Deux fraiseuses des temps anciens, guidées par Alain Court, subsistent encore dans l'atelier installé sur un terrain de 3000 m2, en plein coeur du village du Haut-Lignon.

Plusieurs clients et des secteurs différents

AMGM n'a jamais mis tous ses oeufs dans le même panier et multiplie les clients pour éviter la dépendance avec un partenaire. L'entreprise mazetoise est spécialisée dans le tournage et le fraisage, aussi bien pour Volvo Suède (des pièces d'outillage pour les mécaniciens poids lourds), dans le milieu agricole (l'articulation pour le godet d'une fourche de tracteur), le bâtiment, l'armement et le ferroviaire (SNCF).

La famille Héritier reste majoritaire dans le capital

AMGM reste aux mains de la famille Héritier qui possède toujours 53 % des parts. Trente-deux personnes sont employés dans cette entreprise de mécanique générale. En 2016, suite au départ à la retraite d'Etienne Héritier, le fils du fondateur, la société s'est restructurée avec un changement dans l'organigramme, passant d'une SARL à une SAS. Yvan Robin, aujourd'hui président de la SAS, et Matthias Soubeyran, responsable du fraisage numérique horizontal, ont intégré le capital. Jean-Pierre Mallet, qui possède une société de négoce sur Saint-Etienne, est un partenaire historique d'AMGM.

Un nouveau bâtiment de 200 m2 en 2017

Après avoir déjà réalisé une extension il y a trois ans pour l'expédition des produits finis, AMGM envisage de construire un nouveau bâtiment de 200 m2 sur l'emplacement occupé actuellement par le parking du personnel. Coût de l'opération : 100 000 euros. "On loue un local sur Yssingeaux pour stocker les pièces de fonderie", justifie Madeleine Héritier, responsable administrative et financière.

Un redressement fiscal évacué

AMGM poursuit également ses investissements en terme de machines à commandes numériques. Un nouvel équipement a été acheté à 200 000 euros et permet de réaliser cinq actions en même temps pour gagner en précision et en temps.

AMGM est aussi aujourd'hui sorti de ses problèmes financiers suite au redressement fiscal d'1 million d'euros, consécutif au détournement de 450 000 euros d'un ancien comptable en 2005. "Les perspectives sont bonnes avec une visibilité de deux mois sur le carnet de commandes", assure Madeleine Héritier.

Dernière modification le mercredi, 08 mars 2017 22:45
Connectez-vous pour commenter