Gobelets ecocup

mardi, 21 juin 2022 23:31

Le coup de gueule des organisateurs des Lectures sous l'arbre

|| || ||

Dans un communiqué signé d'André Bertrand, président de l'association Typographie & poésie, Jean-François Manier, fondateur et directeur artistique du festival, et Elsa Pallot, administratrice générale, les organisateurs des Lectures sous l'arbre crient leur incompréhension face à la suppression totale de la subvention de la Région à quelques semaines seulement de l'événement entre Haute-Loire et Ardèche.

Installé entre Ardèche et Haute-Loire, au Chambon-sur-Lignon, le festival des Lectures sous l’arbre, qui proposera cet été sa 31e édition, a lieu chaque été en pleine nature, à 1000 mètres d’altitude. Sa notoriété est aujourd’hui nationale.

Une subvention passée de 20 000 €... à 0 €

Mais les organisateurs estiment avoir vu la différence dans le soutien régional depuis que Laurent Wauquiez est président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. "Depuis qu'il est à la tête de la nouvelle Région, les Lectures sous l’arbre ont vu leur subvention régionale annuelle passer de 20 000 euros (soit environ 20 % du budget 2015) à 10 000 puis 9 000, pour finir à… zéro cette année. Zéro ! Il semblerait bien que les Lectures sous l’arbre soient le seul festival en Loire/Haute-Loire à subir une telle coupe sombre, la plupart de nos confrères devant absorber une baisse d’environ 15 %, ce qui est déjà bien assez."

L'association regrette la période de l'annonce, en juin, "alors que tous les contrats sont déjà signés avec les artistes, prestataires, salariés… Réagir devient acrobatique !"

Des prés mis à disposition par des agriculteurs

"Est-ce seulement convenable ? Pourquoi de telles baisses, et si peu d’estime pour le travail accompli ?", s'interroge le trio. "Le président de Région estime-t-il que les Lectures sous l’arbre sont une de ces grandes institutions urbaines à qui il a diminué récemment les subventions pour les redistribuer, a-t-il affirmé, aux petits festivals qui animent les territoires ruraux ? Nos voisins éleveurs qui déplacent aimablement leurs troupeaux pour libérer leurs prés chaque été la semaine des Lectures afin qu’on puisse les utiliser comme parkings peuvent en témoigner : des festivals plus ancrés dans un territoire rural que les Lectures sous l’arbre, cela ne doit pas courir les rues, ni les chemins… ni les prairies fleuries !"

Une raison politique ?

Les organisateurs des Lectures y voient une raison très politique alors que Jean-François Manier avait soutenu Jean-François Queyranne face à Laurent Wauquiez lors des premières Régionales de la nouvelle grande région. "La raison de cette condamnation à mort, qui va aussi pénaliser les commerces locaux, hôtels, restaurants, chambres d’hôtes, doit être ailleurs. Elle est politique, très probablement. Faut-il rappeler à Laurent Wauquiez que l’argent public de la Région ne lui appartient pas personnellement et ne devrait pas être attribué en fonction des opinions ou appartenances politiques, des amitiés ou inimitiés ? Cet argent, c’est le nôtre : à nous tous, habitants et contribuables de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. En démocratie, les décisions budgétaires devraient être prises en toute transparence et solidement argumentées. En Auvergne-Rhône-Alpes, elles ne le sont pas et ne devraient pas servir au président de Région à régler des comptes personnels."

Dernière modification le mardi, 21 juin 2022 23:55

Partager sur :