graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

mardi, 30 juin 2020 14:00

Chambon-sur-Lignon : la maison de santé doit structurer l'offre médicale

|||||| |||||| ||||||
Carbrise juillet 2020
Retournac commerçants juillet 2020

La maison de santé du Chambon-sur-Lignon est quasiment terminée. L'ouverture doit intervenir en septembre en plein coeur du bourg.

Si l'aménagement intérieur n'est pas encore totalement terminé, Eliane Wauquiez-Motte voulait absolument inaugurer cette maison de santé qu'elle a porté contre vents et marées. Des partenaires ont souligné la "ténacité de Mme Wauquiez".

Avant de quitter ses fonctions de maire du Chambon-sur-Lignon, elle a ainsi dévoilé mardi matin la plaque symbolisant l'inauguration de cet équipement où la collectivité a joué un grand rôle.

La commune a racheté en plusieurs fois le bâtiment situé dans le coeur de bourg, route de Saint-Agrève. Coût total de l'investissement : 730 000 €

Quatre niveaux

Au rez-de-chaussée, l'ancien point chaud devient l'accueil de cette maison de santé et un cabinet dont la destination n'est pas encore définie. Cet accueil sera assuré par un secrétariat médical pris en charge par la commune. Le poste est en cours de recrutement.

Au 2e étage, le Dr Catherine Arnould, chirurgien-dentiste à Avignon, semble intéressée. "C'est en bonne voie", reconnaît la pressionnelle de santé.

Au 3e étage, 4 cabinets vont accueillir 3 médecins généralistes et un cabinet de passage. Pour celui-ci, le Dr Boujema devrait porter un projet de télémédecine.

Combien de médecins ?

Quant aux trois médecins, le Dr Pierre Ducarre, déjà installé sur la commune, occupera un cabinet. Une jeune médecin a visité deux fois le bâtiment et marque son intérêt. Et le Centre hospitalier Emile-Roux du Puy-en-Velay va mettre à disposition un jour par semaine un médecin. Il s'agit du Dr Alexandre Losorgio.

Un cabinet infirmier avec 5 professionnels

Et au rez-de-jardin, côté rue des Costilles, un cabinet infirmier, déjà présent à Tence, va s'installer avec Christophe Ribéreau-Gayon, Sandrine Charroin et Muriel Dragan (Olivier Sacilotto et Janique Ganivet sont en remplacement) pour étendre sa clientèle. "Il y a une demande de nursing et toilette", estime Christophe Ribéreau-Gayon. La sophrologue Soara Debard quitte, elle, Tence et va consulter quelques fois au Chambon, dès la fin juillet.

L'installation des professionnels de santé interviendra à la rentrée de septembre.

"La maison de santé est un déclencheur. Quand on attend qu'il y ait des professionnels pour aboutir, ça ne se fait pas. Et toutes les maisons de santé qu'on a soutenues se sont toutes très bien remplies par la suite", assure Laurent Wauquiez, dont la Région a financé à hauteur de 200 000 € (et 96 000 € en ce qui concerne l'Etat).

Partager sur :