imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

logo slogan new

logo slogan new

imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

mercredi, 27 juillet 2016 08:27

La fromagerie bio du Val d'Ormèze achète l'atelier du Mazet-Saint-Voy

L'atelier de production du Mazet est utilisé pour le bleu de brebis et de chèvre.|Blandine Gamon, Gilles Gamon et Julien Juredieu.|La fromagerie est située dans la zone artisanale du Rioutord.|| L'atelier de production du Mazet est utilisé pour le bleu de brebis et de chèvre.|Blandine Gamon, Gilles Gamon et Julien Juredieu.|La fromagerie est située dans la zone artisanale du Rioutord.|| Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|Photo La Commère 43||

Locataire depuis un an, Gilles Gamon a relancé la fromagerie du Mazet-Saint-Voy et va devenir propriétaire. Outre la fabrication de bleu de chèvre et de brebis, la société va développer à la rentrée du lait stérilisé en bouteille.

Gilles Gamon sera-t-il celui qui va réussir à pérenniser l'activité de la fromagerie du Mazet-Saint-Voy? Cela semble être le cas alors que la structure a vu défiler plusieurs projets. Mais aucun des trois précédents gérants n'a réussi à tenir. Le gérant de la fromagerie du Val d'Ormèze, située à Gilhoc-sur-Ormèze (Ardèche), semble être en mesure de le faire et développe de nouveaux projets sur le Haut-Lignon.

Locataire depuis un an, il va passer la vitesse supérieure et acheter la structure à 150 000 euros à la communauté de communes.

Les fromages à la Biocoop, Naturalia, Satoris...

Gilles Gamon est un pionnier de l'agriculture biologique. Eleveur de brebis en bio depuis 1978, il a créé sa première fromagerie laitière en 1984 avant de fonder la fromagerie du Val d'Ormèze en 1998 avec deux de ses enfants : Blandine et Jean-Charles.

Aujourd'hui, la structure transforme 1 million de litres par an de lait de chèvre et de brebis. Les produits sont vendus surtout dans les réseaux spécialisés du bio : des grossistes, les magasins Biocoop, Naturalia ou encore Satoris.

Les mêmes champignons que le roquefort et le camembert

Entre 2 000 et 3 000 litres de lait passent chaque semaine au Mazet-Saint-Voy. Julien Juredieu, qui s'est installé avec sa famille à Saint-Jeures, a été recruté et formé pour devenir le fromager. L'atelier du Mazet-Saint-Voy permet de réaliser le fromage bleu avec les deux cuves de 750 lètres. "Pour faire le bleu, on met du penissilium roqueforti. C'est le même que pour le roquefort mais notre fabrication est différente. On est sur un fromage souple, un bleu doux. Et pour réaliser la croûte, on met du penissilium camembertii", raconte Blandine Gamon, fromagère.

Du lait stérilisé en bouteille à la rentrée

Si la remise en route de la fromagerie a été longue, tout est rentré dans l'ordre et le gérant peut désormais développer d'autres projets sur le territoire. Une ligne de conditionnement de lait stérilisé de chèvre est en cours d'installation. En septembre-octobre, 1 500 litres seront transformés chaque semaine. La seconde étape sera de produire du lait stérilisé de brebis.

Développer un réseau de collecte sur le plateau

L'objectif de Gilles Gamon est de recentrer la production de lait entre Haute-Loire et Ardèche. Pour l'heure, le lait de chèvre vient d'une tournée entre Ardèche, Loire et Drôme. Le brebis vient en partie de l'Isère et de la bergerie familiale de Gilles Gamon. Mais la grande partie est collectée en Aveyron. "ça fait 15 ans qu'on en parle. On veut développer le nombre d'éleveurs sur le plateau." Pour l'instant, le gérant a des candidats en chèvre ; 2 à Saint-Front, 1 à Montregard et un autre à Saint-Clément.

Les produits en vente à la halle fermière et dans une boulangerie

Si Gilles Gamon refuse de relancer la boutique de la fromagerie au Mazet, il a trouvé une solution : "On peut retrouver nos produits à la halle fermière et à la boulangerie Ferrapie au Mazet."

Dernière modification le lundi, 01 août 2016 19:05

Partager sur :