partenaire ibiz

Agence de communication & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

partenaire ibiz

Agence de communication & imprimerie en ligne

dimanche, 16 juin 2019 22:59

Jean-Luc Michaux et Patrick Raynal de retour au Chambon l'espace d'une projection

Alain Déléage, Aziza Gril-Mariotte, Patrick Raynal, Jean-Luc Michaux.|| Alain Déléage, Aziza Gril-Mariotte, Patrick Raynal, Jean-Luc Michaux.|| Photo La Commère 43||

En partenariat avec le Lieu de mémoire au Chambon-sur-Lignon, le Cinémascoop a projeté au fil de deux séances "La Colline aux mille enfants" de Jean-Louis Lorenzi, un film faisant écho à l'histoire de l'accueil des réfugiés sur le Plateau.

Vingt-cinq après ce tournage, Jean-Luc Michaux, le producteur, avait souhaité revenir sur le site d'une partie du tournage et surtout sur le territoire auquel l'intrigue historique de "La Colline aux mille enfants" fait référence. A ses côtés, pour ce retour un quart de siècle après, il était accompagné de l'acteur principal Patrick Raynal. Les deux hommes n'étaient pas revenus depuis, et ils avouaient bien volontiers ne pas reconnaître du premier regard les lieux où ils avaient tourné alors.

L'histoire de ce film de télévision réalisé par Jean-Louis Lorenzi est directement inspiré de l'histoire du Plateau Vivarais-Lignon et du couple emblématique de l'accueil des réfugiés, le pasteur pacifiste André Trocmé et son épouse Magda.

Le spectateur plonge à l'automne 1941 dans la France occupée par les Allemands où les rafles se multiplient, des enfants sont arrachés à leurs parents. Au Chambon-sur-Lignon, en zone libre, du haut de sa chaire, le pasteur engage avec véhémence ses paroissiens à recueillir les enfants venus de toute l'Europe.


Des hasards heureux

Samedi soir, un échange prolongeait la séance. L'occasion pour Jean-Luc Michaux de narrer comment de bienheureux concours de circonstance lui ont permis de produire ce long-métrage atypique, dont l'idée lui était venue d'une rencontre sur banc dans un parc à New York trois ans auparavant.

Pour ce projet, il a bénéficié de moyens (28 jours de tournage, un luxe aujourd'hui), d'un duo de scénaristes éminents Béatrice Rubinstein et Jean-Louis Lorenzi. Ceux-ci avaient finalement un lien personnel avec le sujet, elle jeune fille juive brièvement cachée à un moment de la guerre, lui protestant d'origine italienne (encore un hasard bienveillant).

Une solide distribution portait l'intrigue. Outre Patrick Raynal, on retrouvait Otavia Piccolo, Prix d'interprétation féminine au festival de Cannes en 1970. On y découvre aussi deux comédiens aux balbutiements de leur carrière, Guillaume Canet et Benoît Magimel.

"La Colline aux mille enfants", fort d'un Emmy Awards en 1996, reste dans l'histoire de la création télévisuelle comme un film à succès qui traverse sans problème les âges, fort d'un message humaniste toujours d'actualité. Il est régulièrement rediffusé sur les chaînes de télé. Il reste à s'interroger si son message est partagé par le plus grand nombre aujourd'hui, ici et ailleurs.

Dernière modification le dimanche, 16 juin 2019 23:46
Connectez-vous pour commenter