vendredi, 19 avril 2019 17:11

Tence : RG43 a transformé l'entreprise de recyclage des plastiques

Christian Guérin, Mathias Guérin et Eric Preynat.|||||||||| Christian Guérin, Mathias Guérin et Eric Preynat.|||||||||| Photo La Commère 43||||||||||

Reprise l'été dernier par sept associés, l'ancienne entreprise Renon est devenue RG43 à Tence. L'entreprise de recyclage des plastiques est passée de 18 à 32 salariés et continue de grandir.

Le site est métamorphosé, aéré, organisé. A Tence, RG43 (Régénération Guérin) a repris l'entreprise Renon après son dépôt de bilan, et ses salariés. Mieux, les nouveaux dirigeants se sont engagés à dépolluer l'ancienne site à Lapte. Le nettoyage est en cours. Alors que l'autorisation était de 900 m3, l'estimation de plastiques accumulés était d'environ 5000 m3. "Le site sera propre avant le premier jour de l'été", promet Christian Guérin.

Sept associés à la tête

Derrière RG43, on retrouve donc sept associés : Christian Guérin est le PDG. A 56 ans, il possède une entreprise de négoce aux Villettes, CG Distrib. En 1996, il avait créé AEP Group sur la zone industrielle de Sainte-Sigolène/Saint-Pal-de-Mons. Il s'est entouré de six associés : Pierre Rousson, transporteur routier à Saint-Just-Malmont, Eric Preynat, en charge des finances, Jean-Luc Basson, Michel Piqueres, René Sagnol et Mathias Guérin, son fils.

Une mandrineuse toute neuve

A Tence, RG43 est spécialisé dans le recyclage de matières plastiques et plus particulièrement le film PE post-industriel. Les quatre extrudeuses avalent 700 tonnes de plastiques par mois. Une mandrineuse, installée depuis quelques jours et longue de 52 mètres, peut produire 120 tonnes de mandrins par mois grâce à ces billes de plastiques recyclées.

Un projet de développement pour 2020

Non seulement les 18 salariés ont été repris mais les nouveaux dirigeants ont vite eu besoin de main d'oeuvre supplémentaire. Aujourd'hui, RG43 compte 32 salariés et pourrait continuer à embaucher. Les dirigeants ont un projet pour 2020 de développer de nouveaux concepts pour recycler, notamment le lavage des déchets. Une quinzaine de recrutements pourraient intervenir. "Les salariés ont joué le jeu lors de la reprise et aujourd'hui, on avance. On est dans une profession qui évolue sans cesse. On s'intègre dans une économie circulaire", estiment de concert Christian Guérin, Eric Preynat et Mathias Guérin, convaincus des bienfaits du collectif.

Dernière modification le vendredi, 19 avril 2019 17:54
Connectez-vous pour commenter