Gobelets ecocup

lundi, 05 novembre 2018 19:41

Le Chambon-sur-Lignon : une école s'est installée dans l'ancien Collège Cévenol

|||||||||||||||| |||||||||||||||| ||||||||||||||||

Depuis la rentrée, l'école l'Escale occupe un ancien bâtiment du Collège Cévenol, devenu le Parc international Cévenol après le rachat par un couple de Chinois. 23 enfants de la maternelle à la 6e sont inscrits dans cette école privée protestante qui s'appuie sur la méthode Montessori.

Le symbole est forcément très fort. L'ancien Collège Cévenol, qui a accueilli pendant plusieurs décennies des adolescents de la 6e à la terminale avant de fermer, sert de nouveau de lieu d'enseignement. Depuis septembre, 23 enfants ont investi un bâtiment inoccupé qui a servi de dortoir pour garçons, de salle de langues ou des cours de travaux personnels encadrés (TPE) selon les époques. "L'histoire n'est pas finie", apprécie Marie Ruel, la directrice bénévole de l'Escale qui a passé son bac au Cévenol.

40 000 euros de travaux pour occuper leur nouvelle école

Après un début de carrière en tant qu'institutrice dans l'Education nationale, elle a décidé de créer son école il y a trois ans. Les trois premières années se sont déroulées au sein du Teen Ranch au Chambon-sur-Lignon. A la rentrée, l'Escale a dû trouver un nouveau point de chute et a trouvé un accord avec Fan Zhe et Lei Fan Siyin, les propriétaires du Parc Cévenol. 40 000 euros de travaux ont été réalisés par l'école cet été (isolation, peintures, accessibilité...) en échange d'un loyer modéré. "On peut compter sur de généreux donateurs. Les frais de scolarité ne suffisent pas. Cela coûte 80 euros par mois sur dix mois avec des tarifs dégressifs pour le 2e et 3e enfant", développe Marie Ruel, instit bénévole. L'Escale emploie une personne, Gwen Moulin, auxiliaire puéricultrice. Des intervenants collaborent pour l'anglais et la musique. Des sympathisants retraités apportent leur soutien pour surveiller la sieste des petits par exemple.

L'Escale est une école hors contrat. "Mais on ne fait pas ce qu'on veut, coupe Marie Ruel. Il faut différencier le programme et le socle des connaissances. On a des objectifs à atteindre, fixés par l'Education nationale. La prochaine inspection est fin novembre."

Montessori au quotidien

Pour sa quatrième année d'existence, l'école privée compte 23 enfants. Et 25 après les vacances de février. Cela va de la maternelle à la 6e. Les enfants viennent principalement du Plateau Vivarais-Lignon.

A l'Escale, l'enseignement s'appuie fortement sur la méthode Montessori. "Chacun évolue dans un espace, à son rythme, dans la bienveillance. Un mauvais élève, ça n'existe pas. A nous de dénicher le potentiel de chaque enfant."

La dimension religieuse

Quant à la dimension religieuse, elle se traduit par un moment autour de la Bible le matin. Et l'apprentissage de chants, "comme dans beaucoup d'écoles". "On n'est pas centré là-dessus. Pour moi, on retrouve dans le protestantisme des valeurs chères à la République."

Pour poursuivre l'enseignement jusqu'à la 3e, l'école devra s'appuyer sur de nouvelles bonnes volontés. "On aimerait trouver des professeurs de cycle 4, de la 5e à la 3e.

Contacts

Téléphone : 06 25 15 14 62

Mail : escale.secretariat@gmail.com

Dernière modification le lundi, 05 novembre 2018 21:26

Partager sur :