vendredi, 12 janvier 2018 13:40

Tence : deux films pour regarder en face la maladie mentale

|| || ||

Jeudi soir, les bénévoles de Ciné Tence avaient concocté une soirée comme ils savent si bien le faire autour de films qui parlent au cœur autant qu’à l’esprit et invitent à la réflexion et à l'action.

Au programme, jeudi, de cette séance destinée à porter le regard sur l’univers de la maladie mentale, le documentaire de Raymond Depardon « 12 jours » et, en première partie « Les Âmes sœurs » de Marion Filloque.

Dans « 12 jours », le réalisateur s’attache aux personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement lorsqu’elles sont présentées en audience au sein de l’établissement de soins. D’un côté un juge, de l’autre un patient et son avocat. Un dialogue, souvent surréaliste, naît de cette confrontation où le patient apparait bien désarmé, shooté par son traitement médicamenteux, face à des magistrats qui utilisent sans vergogne le jargon juridique en usage, affublé d’avocats qui font, a minima, leur job.

Le film, entièrement tourné à Bron, près de Lyon au centre hospitalier Le Vinatier en novembre et décembre 2016, est un instantané sidérant et à bien des égards désespérant de l’univers psychiatrique.

Le documentaire de Raymond Depardon était précédé d’un excellent court métrage de Marion Filloque, professeur de français au collège public de Saint-Didier-en-Velay.

Dans « Les Âmes sœurs », une fiction conçue dans le cadre de son master de cinéma à l'université de Lyon, tournée dans la région de Montpellier avec des moyens professionnels, la jeune femme puise dans son expérience familiale personnelle. Là aussi, on est au cœur de la maladie mentale, en l’occurrence la schizophrénie. Le spectateur s’attache au pas de Rose et sa petite sœur. On découvre alors comment la maladie mentale s’invite comme un cataclysme dans la vie d’une famille.

Des échanges avec la réalisatrice ont prolongé la projection.

Séance de rattrapage mardi à Sainte-Sigolène

Mardi 16 janvier, à 20 h 30, au Cin’étoiles à Sainte-Sigolène, vous pourrez visionner également le documentaire de Raymond Depardon et apprécier aussi le court-métrage de Marion Filloque.

Un échange prolongera la séance, en présence de la réalisatrice et de thérapeutes.

Dernière modification le vendredi, 12 janvier 2018 13:52

Articles associés