graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

vendredi, 06 décembre 2019 22:03

Six interpellations en marge de la manifestation du 5 décembre au Puy-en-Velay

|| || ||

Suite aux incidents qui ont émaillé la manifestation "gilets jaunes" de jeudi 5 décembre, la police fait savoir que six individus ont été interpellés entre 16 h 40 et 18 h 30 au Puy-en-Velay, et placés en garde à vue.

A 16 h 40, c'est un Ponot de 19 ans qui était interpellé par un CRS après avoir insulté les forces de l'ordre et renversé plusieurs poubelles. Pour raison médicale, il était mis fin à sa garde à vue. Il sera entendu ultérieurement.

A 17 h 25, un individu formellement reconnu comme ayant participé à la manifestation faisait l'objet d'un contrôle routier faubourg Saint-Jean au Puy. Le dépistage d'alcool s'avérait positif. Ramené au service, il refusait de se soumettre aux vérifications afin d'établir avec précision son taux d'alcoolémie. A l'issue de l'enquête, ce Brivois de 40 ans recevait une convocation devant le tribunal correctionnel pour ce délit et pour celui de conduite en état d'ivresse manifeste en état de récidive légale.

A 17h45, la manifestation ayant pris fin, des fonctionnaires, de retour au service, croisaient à hauteur de la place Cadelade une femme qui les avait copieusement insulté tout au long des évènements qui se produisaient à Chadrac. Elle était interpellée par les fonctionnaires en question. Cette habitante de Langeac, âgée de 33 ans, reconnaissait les faits et recevait une convocation dans le cadre de la procédure de reconnaissance de culpabilité.  

Enfin, un comité de soutien avec une vingtaine de personnes s'improvisait devant le commissariat réclamaient la libération de leurs collègues. Trois autres personnes étaient interpellées. Un homme de 24 ans de Saint-Vincent, pour port d'arme en l'occurrence un couteau de chasse, devra répondre de ces faits au tribunal correctionnel. Un habitant de Langogne proférait des insultes, s'excusait et recevait notification d'une composition pénale.

Un autre habitant de Saint-Vincent, 31 ans, était pour sa part interpellé pour outrage, rébellion, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique et menace de crime ou délit à l'encontre d'un dépositaire de l'autorité publique. Déféré vendredi après-midi, il a été incarcéré en attente de son jugement ultérieur.

Enfin quatre derniers manifestants étaient placés en chambre de dégrisement pour ivresse publique et manifeste.

Antiquaire brocante Montalant
Connectez-vous pour commenter