ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

lundi, 10 juin 2019 18:45

Puy-en-Velay : une voiture renverse de nuit un groupe de jeunes sur le Breuil

|| || ||

Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 0 h 30, sur le boulevard du Breuil au Puy-en-Velay, alors que plusieurs jeunes traversaient en dehors des passages protégés pour se rendre en direction de la fontaine du Breuil, le conducteur d'une Volkswagen "Polo" et qui circulait en direction de la place Michelet, n'aurait pas ralenti pour éviter un groupe de jeunes.

Le blessé, un adolescent de 17 ans, conscient et blessé à une jambe notamment, était pris en charge par les sapeurs-pompiers et évacué vers l'hôpital Émile-Roux sans notion de pronostic vital d'engagé. Il était tout de même considéré comme blessé grave.

Une situation très tendue à l'arrivée des policiers

Les policiers sont arrivés juste après l'accident. L'équipage de la brigade de nuit de passage sur le boulevard Fayolle remarquait la présence d'un véhicule à contre-sens sur le boulevard du Breuil. Les forces de l'ordre remarquaient un choc au niveau du pare-brise de la "Polo". Sur place, des individus s'empoignaient, sur le point d'en venir aux mains. La situation était particulièrement tendue.

Les policiers parvenaient à calmer les esprits. Le conducteur et son passager étaient ramenés au commissariat. Le passager était entendu dans le cadre d'une audition libre, le mis en cause placé en garde à vue. Les dépistages d'alcoolémie et de produits stupéfiants se révélaient négatifs.

Les jeunes se connaissaient

Les premières auditions font ressortir que le groupe de jeunes et le chauffard se connaissaient. Ce dernier a-t-il voulu simplement leur faire peur ou existe-t-il un contentieux entre eux ? C'est ce que les enquêteurs devront déterminer dans cette affaire.

Lundi soir, la garde à vue du conducteur, un jeune homme de 19 ans, d'Espaly-Saint-Marcel, a été prolongée.

Dernière modification le lundi, 10 juin 2019 18:55
Connectez-vous pour commenter