impression pas cher

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

lundi, 19 avril 2021 08:57

Saint-Germain-Laprade : l'abbaye de Doue restaurée dans les règles de l'art

|||Crédit Archipat|Crédit Archipat|||||||||||||||||||||||||||||||||| |||Crédit Archipat|Crédit Archipat|||||||||||||||||||||||||||||||||| ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

Brûlée durant les Guerres de religion, pillée, transformée en garage après la Révolution, abandonnée, attaquée par le temps, l'abbaye de Doue fait l'objet depuis onze ans d'une rénovation hors-norme à Saint-Germain-Laprade. Son propriétaire a fait en sorte que le site bénéficie d'une restauration dans les règles de l'art.

Sur les 500 monuments historiques en Haute-Loire, la moitié appartient à des privés. L'abbaye de Doue en fait partie. Proche de la RN88 et sur les hauteurs de Saint-Germain-Laprade, l'abbaye ne se devine pas facilement. Le chemin qui y accède est un cul-de-sac et le seul endroit où on peut l'apercevoir est la vallée de la Loire entre Coubon et Brives.

Sauvée grâce à une utilisation agricole

Cet édifice du XIIe siècle a subi différents assauts, qu'il s'agisse des révoltes religieuses, civiles, des modifications du site par la main de l'homme ou des dégâts causés par l'humidité, l'eau, le temps.

On estime que l'abbaye a été sauvée au XIXe siècle par sa réutilisation... en grange : les vaches logeaient dans un bras du transept, les chevaux dans l’autre, et un plancher coupait en deux la hauteur de l’abbatiale pour stocker le foin.


Un travail manuel et minutieux

Gilles Bayon de la Tour, propriétaire de cette abbaye, s'évertue à remettre en valeur l'abbaye, en s'appuyant sur des spécialistes de la restauration. Le propriétaire et sa femme ont fait appel à l'architecte en chef des Monuments Historiques déjà très réputé, Martin Bacot (Cathédrale Saint-Jean de Lyon, entre autres), et à des entreprises de restauration de la pierre qui travaillent dans les règles de l'art. Pierre après pierre. A la main.

Le choeur de l'abbatiale raconte quelques secrets

De l'ancienne abbatiale, dédiée à Saint-Jacques de Doue, il manque la nef. Le choeur est désormais habillé de vitraux, contemporains mais sobres. Dans la petite chapelle Sainte-Catherine, devenue un temps un pigeonnier, une épigraphie a été datée du XIVe siècle. Elle était associée à une bibliothèque.

Ouverture au public en 2022

La campagne 2022 sera la dernière avant l'ouverture au public, sous une forme à définir.

archipat doue 9 sans noms

Dernière modification le lundi, 19 avril 2021 10:44

Partager sur :