vendredi, 14 octobre 2016 12:51

Montregard : Neyron Maçonnerie, depuis 80 ans, c'est du béton

Photographie : Studio Sourisdom - Fabrice Beauvois|Photographie : Studio Sourisdom - Fabrice Beauvois|Jules Neyron (à droite) a créé l'entreprise en 1936.||| Photographie : Studio Sourisdom - Fabrice Beauvois|Photographie : Studio Sourisdom - Fabrice Beauvois|Jules Neyron (à droite) a créé l'entreprise en 1936.||| ||Photo DR|||

L'entreprise de maçonnerie Neyron fête ses 80 ans. La troisième génération est aux manettes et la belle histoire familiale est bien partie pour durer.

L'histoire commence en 1936. le jeune Jules Neyron, originaire de Montregard, est ouvrier maçon à Vocance, un petit village à 15 km d’Annonay. Il travaille dans une entreprise artisanale de maçonnerie dont le principal client est Louis Grail de Montfaucon-en-Velay. Propriétaire de plusieurs fermes dans la vallée de la Vocance et sur le plateau de Montregard, Louis Grail porte un regard attentif sur le travail de Jules Neyron. Il lui conseille vivement de s'installer à son compte, lui assurant du travail sur le long terme.

Jules Neyron se lance à 26 ans

Jules Neyron a alors 26 ans quand débute l’aventure avec ses premiers chantiers : la rénovation d’une grange à Vocance et d’une maison à Montfaucon.

1939, c'est la déclaration de la guerre. Voilà Jules Neyron rapidement mobilisé. Les chantiers sont arrêtés mais par chance, il ne sera pas fait prisonnier et dès 1940, il peut reprendre son activité qu'il achèvera en 1966.

A cette date, suite à des ennuis de santé, il passe la main à son fils aîné Jean, secondé par son frère Alain en 1973 puis de son épouse Marie-France qui gère la partie administrative.

Jean Neyron passe le flambeau à ses deux fils

En octobre 2001, l’heure de la retraite sonne pour Jean. La troisième génération reprend les rênes de l’entreprise avec Jean-Xavier, son épouse Laurence et son frère Julien. Ils s’installent alors dans l'avenue du Vivarais à Montfaucon.

Le retour aux sources

Dix ans plus tard, les locaux étant devenus trop exigus, ils font construire de nouveaux dépôts et bureaux sur la commune Montregard marquant ainsi un retour aux sources.

L’outil de travail est plus performant. Le métier de maçon évolue, les matériaux changent. Malgré une conjoncture compliquée, l’envie d’avancer reste intacte.

Une vingtaine de compagnons

Aujourd’hui, l’entreprise compte une vingtaine de personnes dont la moyenne d’âge est 36 ans. Neyron maçonnerie propose ses services aussi bien aux particuliers qu'aux industriels, agriculteurs et collectivités locales. Le cœur de métier reste le travail de la pierre avec de nombreux chantiers de restauration et rénovation de bâtiments anciens.

Ce vendredi, le 80e anniversaire de cette saga familiale et entrepreneuriale est fêté au château de Marcoux. Un lieu symbolique pour ces artisans qui ont participé à la réfection de cet édifice historique au cours des vingt dernières années.

La 4e génération pointe le bout de son nez

Chez les Neyron, le travail en famille s'est transformé en force. L’implication et l’engagement de chacun assurent la pérennité de l’entreprise. Avec l’arrière petit-fils, Jules, la 4e génération commence à prendre la truelle durant l’été et personne ne serait vraiment surpris que le nom de Neyron reste attaché, et à la maçonnerie, et à Montregard.

Dernière modification le mercredi, 19 octobre 2016 23:38
Connectez-vous pour commenter