imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

logo slogan new

logo slogan new

imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

mardi, 04 février 2020 21:54

Environnement : des citoyens se mobilisent à Saint-Pierre-du-Champ face à un projet d'espace touristique

|| || ||

Un collectif de défense de l'environnement et de protection de la biodiversité sur la commune de Saint-Pierre-du-Champ vient de voir le jour.

Ce collectif est né des questions restées sans réponse concernant le projet d'aménagement touristique des gorges de l'Arzon sur 70 hectares décidé par la municipalité et la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay. Le vote pour ce projet devrait avoir lieu le 12 février au conseil d'agglo. Un courrier en date du 3 février a été adressé à Jean-Benoît Girodet, vice-président de la communauté d’agglomération, membre de la commission développement économique et touristique, pour demander des explications et des délais avant la prise de décision.

Un espace touristique de dimension régionale

"Il s'agirait de la création sur le territoire communal d'un important espace touristique de dimension régionale. Ce projet choque par son processus unilatéral d'élaboration et inquiète par les conséquences qu'il engendrerait. Les comptes-rendus du conseil municipal n'en font pas état. Il n'y a pas eu d'information en amont des associations concernées : randonnée, chasse, pêche... ni le moindre dialogue citoyen."

"Un financement illimité" qui interroge

"Fin juillet, une présentation succincte devant une assemblée de concitoyens s'est révélée floue et aucune réponse précise n'a été donnée aux questions posées. Six mois après, les questions transmises par écrit au maire restent toujours sans aucune réponse. Interrogé sur l'équilibre financier, le maire fait état d'un "financement illimité". L'objectif serait d'attirer 40 000 touristes par an, une animation 7 jours sur 7, 11 mois sur 12 avec des navettes permanentes."

L'absence d'étude d'impact pointée

Le collectif regrette : "Aucune étude d'impact, notamment concernant la biodiversité n'est engagée et il n'y a pas d'estimation de la pollution engendrée dans cette zone protégée. Les risques d'incendies sont sérieux sur ce territoire de 70 hectares mis à la disposition par la municipalité. Cette zone fut par le passé à l'origine du plus grand feu de forêt jamais combattu en Haute-Loire. Les récentes canicules augmentent sérieusement ce risque."

Un impact négatif irréversible redouté

"Sans retombées évidentes pour la population et les activités locales, les bouleversements engendrés auraient un impact négatif, disproportionné et irréversible sur cet espace naturel dont la vocation est d'être protégée dans le cadre Natura 2000 des gorges de l'Arzon."

Le maire Didier Dantony, lors de ses vœux, a confirmé le projet, et le sénateur Laurent Duplomb a annoncé que le projet a été validé par la communauté d'agglomération du Puy le 21 janvier. "La démocratie locale serait-elle devenue à ce point un leurre, puisque le maire semble préférer à la transparence et au dialogue, le fait accompli ?" Le collectif assure rester néanmoins "ouvert à toute initiative de valorisation raisonnée du territoire dans un esprit de concertation."

Les contacts

collectif.spdc43810@gmail.com

06 87 15 65 50

Dernière modification le mardi, 04 février 2020 22:19

Partager sur :