partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

Logo la Commère 43

partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

samedi, 07 septembre 2019 06:33

Le Pertuis : Sofatec Auralp à la conquête des couvertures de piscines

Lionel Borel, directeur général de Sofatec Auralp||||| Lionel Borel, directeur général de Sofatec Auralp||||| |||||

Implanté au Pertuis depuis avril, Sofatec Auralp est spécialisé dans les couvertures et volets automatiques de piscines. S'appuyant actuellement sur 8 intérimaires, la nouvelle société compte embaucher 20 salariés d'ici deux ans pour répondre à son développement.

A l'entrée du Pertuis, le grand bâtiment industriel a trouvé un nouveau locataire depuis quelques mois. Après Linxens, l'entreprise Sofatec Auralp a posé ses valises. Elle fabrique des couvertures automatiqus de piscines.

Un Monistrolien à sa tête

Cette société est la petite soeur de Sofatec, près du Mans (Sarthe), qui existe depuis douze ans. Pour faire face à l'accroissement de sa production et dans le cadre de son développement, le PDG de Sofatec a recruté Lionel Borel, Brivadois d'origine, domicilié à Monistrol-sur-Loire depuis quinze ans. Il avait la liberté de trouver l'implantation pour couvrir tout le Sud-Est de la France. ll a ainsi jeté son dévolu sur ce bâtiment de production de 2 000 m2 construit il y a cinq ans en bordure de RN88 au Pertuis. "C'est une belle vitrine pour l'entreprise", apprécie le directeur général de Sofatec Auralp, qui avait précédemment des expériences dans l'industrie automobile à Montluçon, les cartouches laser à Saint-Etienne, l'injection plastique au Puy-en-Velay et dix ans dans les piscines dans la Drôme.

500 volets produits en quatre mois

Depuis avril, 500 volets ont été assemblés et expédiés, avec des pics de 50 volets par semaine. L'objectif d'ici fin 2021 est de produire autant de volets que Sofatec au Mans, soit 4 000 volets par an. Pour l'heure, Sofatec Auralp s'appuie sur quatre permanents et huit intérimaires. "On compte passer sur des emplois pérennes. Pour réussir cet objectif de 4 000 volets annuels, nous aurons besoin de 20 salariés permanents. Pas besoin de qualifications particulières, juste l'envie de travailler et de s'investir. Aujourd'hui, on travaille sur des horaires de journée. Demain, nous passerons sur du travail posté matin-soir."

Si le bâtiment peut supporter cet accroissement d'activité, des solutions devront être trouvées pour le stockage extérieur. Des discussions ont été entamées avec la mairie. "Nous aurions besoin de 4 000 m2."

De 3 000 à 22 000 euros le volet

Le marché de la piscine reste majeur en France, un pays où se construisent 45 000 bassins chaque année. Le marché ne grandit pas mais Sofatec Auralp escompte prendre des parts de marché. "Aujourd'hui, les piscines sont souvent standardisées et mesurent 4x8m. On dispose d'une vaste gamme de produits pour sécuriser les piscines. Prix public, il faut compter 3 000 euros pour une entrée de gamme et 11 000 euros pour un système immergé. Pour obtenir des lames en polycarbonate, plus résistantes et au pouvoir chauffant sur l'eau, il faut doubler ce tarif."

Le volet, système le plus sécurisé ?

Lionel Borel en est convaincu : le volet est le meilleur moyen pour sécuriser une piscine : "Une barrière, ça s'escalade toujours, une alarme, si elle se déclenche, c'est trop tard. Notre système est fait pour supporter une personne de 100 kg."

Dernière modification le samedi, 07 septembre 2019 07:09
Connectez-vous pour commenter