vendredi, 19 avril 2019 07:59

L'Agglo du Puy pousse pour la construction en bois local

|| || ||

L'Agglo du Puy-en-Velay a organisé un stage de trois jours à destination des architectes, bureaux d'études, économistes. Le but : les convaincre de l'intérêt d'imaginer des constructions en bois local dans leurs projets.

Ils ont un rôle capital dans le choix. Si une collectivité peut être intéressée pour intégrer le bois dans ses projets de construction ou rénovation, encore faut-il qu'un professionnel puisse le proposer avec les bonnes connaissances.

Voilà pourquoi la Communauté d'agglo du Puy et ses environs a mis sur pied cette formation de trois jours, entre mars et avril, en partenariat avec Fibois Auvergne-Rhône-Alpes (interprofession régionale de la filière forêt-bois).

Des visites d'entreprises

Outre des échanges en salle, les 20 stagiaires sont aussi allés sur le terrain : dans les scieries Savinel et Philipon à la Chapelle-Geneste pour voir la transformation, à la scierie Filaire à Sembadel pour le rabotage, séchage, création de lambris, aux menuiseries Defix à Vernassal pour voir des menuiseries extérieures, à l'école du Pertuis, au gymnase et à la gare de Lantriac pour constater des réalisations concrètes de bâtiments publics.

1 m3 de bois = 20 emplois à l'année

"Les souscripteurs ont souvent des a-priori comme le prix. C'est faux. Le bois, on le choisit pour l'esthétique, ses qualités d'isolation, ses vertus écologiques", argumente Philippe Meyzonet, maire de Félines et vice-président à l'Agglo en charge de la filière forêt-bois. "Sur le plateau casadéen, le bois fait vivre 400 personnes." Maxime Estrade, agent de développement à l'Agglo ajoute : "1 m3 de bois installé, ce sont 20 emplois à l'année."

L'Agglo envisage de prendre une délibération pour imposer une étude de faisabilité en bois local pour chaque projet.

Dernière modification le vendredi, 19 avril 2019 08:29
Connectez-vous pour commenter