mercredi, 23 mai 2018 10:36

Loire Semène : pourquoi la Séauve-sur-Semène n'a toujours pas transféré la compétence assainissement

Bruno Marcon, maire de La Séauve-sur-Semène.|| Bruno Marcon, maire de La Séauve-sur-Semène.|| ||

Des sept communes de Loire Semène, La Séauve-sur-Semène est la seule à ne toujours pas avoir transféré son budget annexe assainissement. Ce qui a le don d'agacer le président Frédéric Girodet.

Le conseil communautaire de Loire Semène a donné l'occasion à Frédéric Girodet, président, de taper du poing sur la table. Et de mettre la commune de La Séauve-sur-Semène face à ses responsabilités. Car la commune dirigée par Bruno Marcon semble traîner des pieds au moment de transférer le budget annexe assainissement vers la communauté de communes.

Opposé à ce transfert de compétence, le maire séauvois assume. "Ce n'est qu'une question de temps. On demande des garanties, notamment en ce qui concerne la réfection des voiries suite à des travaux sur les réseaux. Car refaire les routes, ce n'est pas une cause mais c'est une conséquence. Etablissons très vite des règles de calcul pour savoir qui paie quoi."

N'hésitant pas à évoquer "un scandale financier" ou "du chantage", Frédéric Girodet estime que "c'est une question de confiance et de bons sens entre les communes. Si ça continue, c'est le contribuable qui va devoir payer".

Le transfert des résultats fait aussi ressortir des déficits dans le fonctionnement (87 000 euros) et l'investissement (150 000 euros) à Saint-Didier-en-Velay, quand tous les budgets sont positifs dans les autres communes, essentiellement dus à des emprunts. "C'est pourquoi le prix de l'eau a augmenté en décembre", a précisé le maire Madeleine Chabanolle.

Dernière modification le mercredi, 23 mai 2018 10:59

Articles associés