jeudi, 21 février 2019 22:38

Saint-Agrève : pour attirer des médecins, la mairie finance... des secrétaires médicales

|| || ||

En proie à des difficultés suite au départ annoncé d'un médecin généraliste et à la difficulté de recruter, la mairie a trouvé une idée : financer pendant dix mois deux secrétaires médicales.

A compter du 4 mars, il ne restera que deux médecins généralistes à Saint-Agrève, dont un octogénaire. Une situation critique, "grave" ose même dire le maire de la commune Maurice Weiss. Le problème de pénurie n'est pas nouveau et avait été diagnostiqué depuis plusieurs années. Mais les symptômes s'intensifient et le patient est aujourd'hui en souffrance.

L'administratif pour régler la question médicale ?

La commune tente tant bien que mal de se porter au chevet et le conseil municipal a eu à se prononcer jeudi soir sur une solution temporaire : recruter deux agents contractuels du 1er mars au 31 décembre 2019 pour assurer les fonctions de secrétaires médicales à mi-temps chacune. Les élus de la majorité et de l'opposition ont voté à l'unanimité cette proposition qui a été l'objet préalablement de longues discussions. Chaque médecin qui en bénéficie paie le quart de la dépense mais la collectivité participe financièrement.

"On cherche mais on ne trouve pas de médecin. L'idée est de créer des conditions plus favorables du point de vue administratif. On ne pense pas qu'un médecin viendra s'il est tout seul", estime Maurice Weiss.

Des petites annonces sur différents supports

Des annonces ont été diffusées sur des magazines spécialisées, sur des sites internet, dans les facultés de médecine, sur les réseaux sociaux. Des cabinets de recrutement ont été démarchés. Saint-Agrève est en zone de revitalisation rurale, ce qui apporte des exonérations fiscales. "On est en zone de déficit. A ce titre, on est éligible pour recevoir les médecins qui ont bénéficié d'aides pendant leurs études".

Dernière modification le jeudi, 21 février 2019 23:14
Connectez-vous pour commenter