Afficher les éléments par tag : les estables

Les deux skieurs, coéquipiers au sein de la même team, ont franchi la ligne d'arrivée ensemble, confortant leurs deux premières places sur le Marathon Ski Tour.

Ce fut plus difficile que prévu mais les deux skieurs sont parvenus à leurs fins dimanche matin aux Estables à l'occasion du Marathon du Mézenc, 8e étape du Marathon Ski Tour.

Thomas Chambellant (La Féclaz) et Clément Mailler (Moselle) voulaient conforter leurs deux premières places au classement général provisoire du challenge national. Seul Thibault Mondon, déjà vainqueur du Marathon du Mézenc, a tenté de contrecarrer leurs plans mais les deux membres de la Team Gel Intérim Rossignol ont réussi à lâcher leur compagnon d'échappée pour s'imposer nettement dans cette édition 2017.

180 skieurs ont pris les trois départs (30, 15 et 10 km)de cette épreuve raccourcie en raison du manque d'enneigement, ramenée à 30 km au lieu de 42.

Téléchargez les classements complets

Photos à venir

30 km

Hommes

1. Thomas Chambellant (La Féclaz)

2. Clément Mailler (SC Bozel)

3. Thibault Mondon (SN Oisans)

Femmes

1. Rachel Demangeat (La Féclaz)

2. Margaux Achard (La Féclaz)

15 km

Hommes

1. Claude Favier (SN Oisans)

2. Tanguy Bois Farinaud (SN Oisans)

3. Clément Excoffier (SN Oisans)

Femmes

1. Aline Arnould (SN Oisans)

2. Coraline Falgoux (EM La Tour)

3. Flavie Bonnefoy (SC Mézenc)

10 km

Hommes

1. Baptiste Jacquart (Marcenat)

2. Léo Fargier (SC Mézenc)

3. Tanguy Ollier (SC Mézenc)

Femmes

1. Dénalie Forestier (SN Oisans)

2. Salomé Gayton (SC Mézenc)

3. Ninon Sicre (EM La Tour)

Publié dans Sport

La journée de samedi a été rythmée par les courses des enfants au pied de la maison forestière aux Estables. Des U8 aux U14, quatre départs ont été donnés pour des épreuves de ski nordique allant de 500 m à 4,5 km.

Comme chez les grands, les départs ont donné quelques "bagarres" et des chutes. Encouragés sur le parcours par la famille et les dirigeants des clubs, les plus jeunes ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Pour certains, c'était même la première course.

Les courses adultes du Marathon du Mézenc ont lieu dimanche matin. Départs entre 9 h 30 et 10 h 30.

Voir le classement U8

Voir le classement U10

Voir le classement U12

Voir le classement U14

Publié dans Sport

Les organisateurs du Ski Club du Mézenc ont décidé de raccourcir la course de ski de fond dimanche en raison du manque d'enneigement.

Le Marathon du Mézenc fera cette année... 30 km. Initialement prévue sur 42 km, l'épreuve de ski nordique doit être raccourcie en raison du manque d'enneigement sur la station. Cette course, aussi appelée Echappée nordique, devait passer dans le village. Mais le radoucissement a été fatal pour tracer des pistes éphémères. De ce fait, les skieurs devront emprunter les pistes déjà damées du Mézenc.

Deux boucles de 10 et 15 km seront accessibles pour les concurrents. L'épreuve de 10 km est maintenue dans sa longueur initiale. La course de 21 km est ramenée à 15 km et le marathon de 42 à 30 km.

Environ 150 skieurs sont attendus dimanche matin au départ de la Maison forestière. Le Marathon du Mézenc est aussi la 8e étape du Marathon Ski Tour, un trophée national qui compte 10 courses au total. Le favori du jour se nomme Thomas Chambellant. Le skieur de la Féclaz est le leader du classement général. Il est engagé sur l'épreuve de Haute-Loire.

Le programme de dimanche

- 9 h 30 : 30 km. De 25 à 40 euros

- 10 heures : 15 km. De 15 à 37 euros

- 10 h 30 : 10 km. De 10 à 25 euros

- 10 h 30 : randonnée raquettes. 6 euros

- 12 h 30 : repas. 12 euros

Publié dans Sport

La station du Mézenc accueille ce week-end le 34e Marathon du Mézenc. Deux jours de course en style libre, pour enfants et adultes, sont programmés.

Le Marathon du Mézenc commence samedi avec une mise en bouche proposée par les jeunes jusqu'à la catégorie U14.

Dimanche, le Marathon du Mézenc, 34e du nom, va réunir les meilleurs skieurs de la discipline sur les pistes de la zone nordique, préparées par le Ski club du Mézenc.

Trois courses et donc trois distances sont proposées aux fondeurs, à savoir les 10 km ("Autour de l'Alambre"), les 21km ""Entre Mézenc et l'Alambre") et les fameux et emblématique 42 km ("Marathon du Mézenc").

Cette épreuve sportive est l'occasion de mêler la gastronomie locale à travers le Fin gras du Mézenc. Après la course, un pot-au-feu sera proposé. Le repas s'achèvera par un dessert « surprise » préparé par Jacques et Régis Marcon, les chefs étoilés de Saint-Bonnet-le-Froid.

Samedi

Courses à 14 h 30. Tarif unique : 3 euros

- course U8 (500 m).

- course U10 (1,5 km).

- course U12 (3 km).

- course U14 (4,5 km).

Dimanche

- 9 h 30 : 42 km. De 25 à 40 euros

- 10 heures : 21 km. De 15 à 37 euros

- 10 h 30 : 10 km. De 10 à 25 euros

- 10 h 30 : randonnée raquettes. 6 euros

- 12 h 30 : repas. 12 euros

Publié dans Sport

Un randonneur de 19 ans est tombé vendredi en début d'après-midi sur un chemin escarpé près de la croix de Peccata aux Estables.

La prise en charge étant difficile en raison des pistes de ski nordique, les pompiers ont fait appel à l'hélicoptère Dragon 63 pour transporter le jeune blessé jusqu'à l'hôpital Emile-Roux au Puy-en-Velay.

Publié dans Faits Divers 2017

Le collectif saisonniers CGT 43 s'est rendu aux Estables vendredi après-midi pour aller à la rencontre des saisonniers et vacanciers.

Le but de cette démarche était d’informer les saisonniers de leurs droits et de l’existence d’un collectif de saisonniers CGT basé à l’union départementale au Puy-en-Velay. Dans un esprit de dialogue et d’échanges mutuels, les informations ont circulé entre les membres du collectif et des personnels de la station. Un point a pu être fait sur ce début de vacances scolaires.

Sur la Haute-Loire, environ 2 000 saisonniers travaillent au fil des mois dans différents secteurs économiques tels que l’agriculture, le tourisme, le commerce, la grande distribution, et dans les collectivités territoriales.

Les travailleurs en contrats saisonniers représentent souvent un des maillons essentiels à la bonne réalisation des activités économiques. Une grande partie de ces saisonniers sont contraints à la mobilité et à la pluriactivité pour travailler. "Ils doivent trouver un emploi, trouver un logement, se déplacer, surmonter la fracture sociale et familiale due à l’éloignement de son lieu d’habitation. Les membres du collectif veulent que l’image du saisonnier évolue, que des droits nouveaux leurs soient donnés, et qu’il soit considéré comme un professionnel. Comme tout professionnel, il mérite la reconnaissance", affirment des responsables de la CGT.

Publié dans Actualités 2017
samedi, 11 février 2017 13:24

Snowkite : des skieurs dans le vent aux Estables

Un rassemblement d'une vingtaine de snowkiteurs a lieu ce week-end aux Estables, sur un espace réservé à côté de la maison forestière. Ils ont parfois effectué plusieurs centaines de kilomètres pour venir profiter du vent et de la neige du Mézenc.

Et du vent, il y en a à volonté samedi. En début de matinée, le brouillard s'est levé et des bourrasques de vent déferlent sur les pistes. Les rafales atteignent 70 km/h.

Dans l'optique de relancer le snowkite aux Estables, cette manifestation permet à des néophytes de s'exercer au maniement de la voile, à l'image de Gaspard, sowboardeurs venu du Puy-en-Velay et guidé par Didier Botta, lui aussi Ponot et champion de la discipline, sur neige ou sur l'eau. Harnaché, il a ainsi essayé de dompter le vent avec une voile de 4 m2, au bout de fils longs de 20 mètres. Les plus aguerris utilisent des voiles de 8 m2. Et avec le vent du jour, les sonwkiteurs atteignent des vitesses saisissantes.

Vous pouvez aller voir le rassemblement samedi jusqu'à 16 heures et dimanche de 10 heures à 16 heures.

Publié dans Photos / Vidéos

Une trentaine de snowkiteurs vont déferler sur les Estables samedi et dimanche. Une trentaine de skieurs et snowboardeurs sont attendus pour jouer avec le vent.

Le snowkite ou l'art de jouer avec les éléments, qu'ils soient terrestres ou aériens. Aggrippés à une voile, ces "free styleurs" profitent du vent pour gagner de la vitesse et effectuer des figures une fois décolés du sol enneigé.

Sur la station du Mézenc, deux espaces sont réservés à cette pratique : près de la maison forestière, au pied du mont Mézenc, et au Chaulet, à quelques centaines de mètres, en direction de la Croix de Boutières. Un spot est aussi utilisé à Saint-Front, aux Eyglets.

"Les gens s'arrêtent souvent, regardent quelques minutes. Il y a un vrai potentiel de développement sur les Estables. On veut montrer qu'il n'est pas nécessaire de se rendre sur de gros domaines pour pouvoir en faire", argumente Romuald Langrène, un Ponot passionné de snowkite.

Mézenc kite, l'association organisatrice de ce rassemblement forcément spectaculaire, veut relancer la discipline sur le Mézenc et veut s'appuyer sur ce type d'animation pour convaincre. Avec Didier Botta, champion de snowkite, la station dispose d'un moniteur hors pair.

Pour aller observer ces fous volants, vous pouvez vous rendre près de la maison forestière, samedi et dimanche, à partir de 10 heures.

Publié dans Loisirs 2016

Une semaine après leur report, les championnats de France de ski d'orientation ont pu se dérouler dimanche matin aux Estables.

Dimanche matin, une soixantaine de sportifs français se sont retrouvés autour de la maison forestière pour la mass start, 24 heures après avoir disputé le sprint à la Chavade. En Ardèche, les titres ont été décrochés par Franck Dechavanne (Villeurbanne) et Fanny Roche (Ardèche) chez les seniors.

Dimanche matin, d'autres skieurs ont décroché le titre national en mass start, Franck Dechavanne a dû se contenter de la 3e place et Fanny Roche, 2e à l'arrivée, a été disqualifiée pour avoir manqué de pointer à une balise.

48 balises ont été réparties sur les pistes du Mézenc. Munies d'une carte et d'une boussole, les concurrents devaient réaliser un parcours et valider leur passage sur chaque balise avant de franchir la ligne d'arrivée.

Parmi les participants, on pouvait noter l'engagement sur les skis du président de la Fédération française de course d'orientation, Michel Ediar.

Classements

Seniors hommes

1. Rudy Gouy (Savoie)

2. Baptiste Fuchs (Meaux)

3. Franck Dechavanne (Villeurbanne)

Seniors femmes

1. Elodie Bourgeois-Pin

Juniors hommes

1. Nils Gouy (Savoie)

2. Robin Galindo (Grenoble)

3. Victor Dannecker (Jura)

Vétérans hommes

1. Etienne Gouy (Savoie)

Vétérans femmes

1. Adeline Imbert (Drôme)

Jeunes 11-14 ans garçons

1. Elliot Dannecker (Jura)

Jeunes 11-14 ans filles

1. Alina Niggli (Jura)

2. Marion Larose (Grenoble)

10 ans et moins garçons

1. Célestin Dufour (Drôme)

10 ans et moins filles

1. Ambre Dufour (Drôme)

Publié dans Sport

Après l'annulation le week-end dernier de la manche du championnat de France de ski orientation aux Estables, la course est reportée à ce dimanche.

Les instances de la Fédération avaient annulé l'épreuve altiligérienne, non pas à cause du manque d'enneigement (bien au contraire) mais en raison de l'annulation de la course du samedi à la Chavade (Ardèche).

Finalement, les deux courses sont prévues ce week-end : la Chavade samedi et Les Estables dimanche. Une première dans le Massif central.

Le départ de la mass-start aura lieu à partir de 10 heures sur la zone nordique du Mezenc (départ des pistes de ski de fond). Une quarantaine de skieurs sont inscrits. L'épreuve prendra fin vers 12 heures.

Les skieurs, équipés d'une carte, vont devoir valider leur passage à des balises en utilisant le chemin le plus rapide entre les deux points. Un exercice qui paraît simple mais qui s'avère sportif et tactique.

Publié dans Sport
Page 3 sur 6