Gobelets ecocup

Afficher les éléments par tag : foot

dimanche, 15 mai 2016 20:04

Foot : Recharinges sans forcer

Recharinges sait gagner, même sans Romain Michalon, laissé au repos. Ce dimanche, les hommes de Frédéric Sanial ont assuré l'essentiel (4-0) contre Saint-Front. L'équipe a fait la différence en première période. Laurent Rabeyrin a ouvert le score sur un corner de Laurent Perbet (20e). Laurent Rabeyrin s'est ensuite transformé en passeur pour David Dumas (30e). Bernard Paruch aggravait la marque avant la mi-temps (40e). Nicolas Monchalin, positionné en milieu de terrain pour la seconde mi-temps, a conclu le score (80e).
Publié dans Sport
dimanche, 15 mai 2016 19:45

Foot : Saint-Jeures, le show puis l'effroi

Deux semaines après leur succès (2-1) contre cette même équipe, Saint-Jeures a pris l'eau dimanche à Tence 2, rajeunie et très en jambes. Tout a pourtant parfaitement commencé grâce à Christophe Chapellon qui partait du milieu de terrain et allait s'offrir le but en solo (7e). Puis Thibault Lepori en faisait de même dans la foulée (12e).

A partir de là, Saint-Jeures a arrêté de jouer, subissant les assauts tençois. Les hommes de Christian Charra ont craqué à la 35e minute et ont encaissé cinq buts en dix minutes (5-2 à la mi-temps). Le score était déjà plié et Saint-Jeures n'a jamais réussi à sortir la tête de l'eau, subissant finalement une lourde défaite (9-3) tout juste compensée par un troisième but, signé Josselin Giret.
Publié dans Sport
Saint-Etienne a été battu samedi soir par Lille (1-0) qui lui chipe du même coup la 5e place, qualificative directement pour la Coupe d'Europe. Le seul but de la rencontre a été inscrit par Eder sur penalty en première période (41e) suite à une faute de Renaud Cohade.

Les Stéphanois sauront samedi prochain s'ils sont qualifiés pour la Ligue Europa la saison prochaine avec la finale de la Coupe de France. Si le PSG bat l'Olympique de Marseille, la 6e place sera qualificative pour la Coupe d'Europe.
Publié dans Sport
samedi, 14 mai 2016 19:11

Foot : Sucs et Lignon prêt pour la coupe

Sans être flamboyants, les footballeurs de l'USSL ont assuré l'essentiel (2-0), à la fois pour rester en course pour la montée en championnat, et pour la demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire samedi prochain.

L'US Sucs et Lignon devait se racheter. Elle l'a fait. L'USSL devait aussi engranger de la confiance avant la demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire. Elle l'a aussi fait.

Ce fut souvent poussif samedi et parfois parsemé d'imperfection. Mais l'USSL a pu s'appuyer sur sa flèche offensive, dénommée Ludwig Martorell. Il n'a pas fallu beaucoup de ballons au "7" yssingelais pour faire basculer le match, alors que Boris Chave avait laissé passer sa chance en début de match, en tirant sur le gardien (8e) puis en écrasant le centre-tir de Théo Valentin (13e).

Car au coeur de la première période, l'USSL est repartie dans ses travers, manquant de tranchant dans ses interventions et d'imagination dans le jeu. Le "modjo" revenait en fin de première période, d'abord par Pierre Pinatel qui obligeait le gardien à s'allonger sur une frappe de 20 mètres (38e) puis surtout par Ludwig Martorell. Bien lancé par Théo Valentin sur un long ballon croisé, il se présentait seul face au gardien de La Combelle, qu'il ajustait sans souci (45e + 1).


En coupe samedi prochain à Saint-Maurice-de-Lignon contre Espaly
La seconde mi-temps était de meilleure facture et l'USSL gardait la maîtrise du ballon. Encore fallait-il doubler la mise pour éviter un retour surprise des Puy-Dômois. La lumière venait alors encore de Martorell, dont le ballon entre ses deux gardes du corps, allait être exploité à merveille : une tête pour s'emmener le cuir, un accélération et un tir croisé qui faisait mouche (73e). Largement suffisant contre une formation adverse qui allait même finir à dix après l'expulsion d'un milieu de terrain.

"On nous a connu mieux, c'est vrai, mais la mini-trêve nous a fait du mal. On a eu du mal à retrouver le rythme. Je connais bien le groupe et je sens que ça revient. Il faudra être prêt contre Espaly, il nous faudra impérativement élever notre niveau de jeu", convient Romain Tack, l'entraîneur de l'USSL.

Samedi prochain, l'USSL accueille Espaly en demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire à 17 heures au stade de Saint-Maurice-de-Lignon. Entrée : 3 euros.
Publié dans Sport
En marge du quarantième anniversaire de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions, le nouveau maillot de l'ASSE a été dévoilé. Les Verts joueront d'ailleurs avec leur nouvelle tenue samedi, à l'occasion de la réception de Lille au stade Geoffroy-Guichard.

Peu de changement par rapport au maillot actuel. Le maillot 2016-2017 est doté d'un col sans bouton. Ce qui donne une impression de polo. Conçu et fabriqué à Romilly-sur-Seine (Aube), où se situe le siège historique du Coq sportif, le maillot sera agrémenté d'un liseré bleu-blanc-rouge sur le col et les manches. Le maillot extérieur est blanc. Le troisième maillot est bleu nuit.


La présentation du maillot en vidéo

Publié dans Sport
Les U13 de l'USSL (Yssingeaux/Saint-Maurice-de-Lignon) ont disputé la finale régionale à Thiers samedi dernier.

Après un joli parcours en coupe départementale, les jeunes joueurs avaient obtenu le 23 avril à Brives le ticket pour aller affronter les meilleurs clubs de la région en terminant 3e  au niveau départemental.

Un car était nécessaire pour accompagner joueurs, staff et supporters. Pour cette finale sur le thème de l'Euro, l'USSL reprentait la slovaquie.


4e meilleure équipe au jonglage
Le matin après l’atelier technique, les joueurs enchaînaient deux matchs nul 0-0 contre Thiers et Cébazat. Le troisième match les oppose à Nord Velay. Grâce à deux buts d’Aurélien Ouillon et Maxence Lamblé, l’USSL s’impose 2-1.

Invaincus, les jeunes Yssingelais basculent dans le premier carré où ils vont devoir faire appel au collectif pour affronter l’ogre Montluçon. Les jeunes de l’entente s’inclinent sur le plus petit des scores (1-0) face au futur vainqueur de la compétition. En match de classement, défaite logique face à Vichy 1 -0, un  club qui évolue au niveau région.

"Les joueurs ont fait bonne figure tant sur le plan sportif que du comportement. On termine 8e et deuxième meilleure équipe du département. En jonglerie, on finit 4e sur 16", félicite l'entraîneur des jeunes. Seul bémol : la fracture de la clavicule de Rémy Piegay, conduit sur un hôpital de Clermont.
Publié dans Sport
Le 40e anniversaire de la finale de Glasgow est fêté ce jeudi sur la place Jean-Jaurès à Saint-Etienne.

12 mai 1976-12 mai 2016. Voilà quarante ans, jour pour jour, l'AS Saint-Etienne atteignait la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions contre le Bayern Munich au stade de Glasgow. Certains se souviennent sans doute de cette formidable épopée des Verts, faisant naître une frénésie sans nom qui se prolonge encore aujourd'hui. D'autres évoquent inlassablement ces satanés poteaux carrés qui ont très certainement privé les Stéphanois de soulever la coupe aux grandes oreilles.
De cette époque, il reste de grands souvenirs, pour les joueurs comme pour les supporters. Et parce que la finale de 76 demeure gravée comme un grand moment, une fête est organisée ce jeudi 12 mai sur la place Jean-Jaurès à Saint-Etienne de 18 heures à minuit.


Présentation du maillot 2016-17
La place sera forcément verte de monde. Hervé Mathoux et Laurent Paganelli accueilleront les joueurs de 2016 pour une présentation des maillots de la saison 2016-17. L'équipe jouera par ailleurs le dernier match de la saison, samedi contre Lille, avec cette nouvelle tenue.

Des joueurs de 1976 seront évidemment là. Un film hommage sera diffusé. Michel Drucker animera l'événement.

Le reste de la soirée sera musical avec le groupe local Doorsfall, les DJ The Avener et Feder.

Un dernier hommage à l'épopée de 1976 est programmé samedi soir avant le coup d'envoi au stade Geoffroy-Guichard, théâtre des exploits de 1976, de 2016 et... de demain!


Le résumé vidéo de la finale 1976




Fichus poteaux carrés

1975 76 ASSE Bayern Santini

bathenay munich 1976

Publié dans Sport
La finale de la Coupe de la Haute-Loire féminine à 8 va opposer lundi Retournac-Beauzac à Saint-Victor-Malescours. Les deux équipes promettent des buts et un joli match.

Les deux équipes commencent à bien se connaître. Opposées dans le championnat de Haute-Loire pour la première année, elles vont s'affronter pour la 4e fois de la saison. Sur le papier, l'avantage penche clairement du côté de Retournac-Beauzac qui compte trois victoires : 4-0 le 4 octobre, 6-1 le 27 mars et 6-4 le 3 avril. "On les a toujours battu mais ça n'a jamais été simple", relativise Laure Badiou, entraîneur de Retournac-Beauzac. Même écho du côté de Stéphane Roche, son homologue de Saint-Victor-Malescours, ravi de la saison. "On se connaît bien, on s'apprécie. On va faire le maximum. Les filles sont motivées, elles en parlent beaucoup. Le dernier match a été serré."


Retournac-Beauzazc vise aussi le championnat
Saint-Victor-Malescours, qui a intégré cette saison les compétitions du département, pourra compter sur ses supporters, les Red drinkers. Une troupe de joyeux drilles qui devraient assurément mettre l'ambiance à Saugues lundi, tout comme ils l'avaient fait à Vernassal en demi-finale. "Il ne faudra rien lâcher, même si on est distance. Le score peut évoluer très vite, dans un sens comme dans l'autre."

Retournac-Beauzac a l'occasion de réaliser une fin de saison tonitruante. Au-delà de cette finale de la Coupe de la Haute-Loire à 8, les coéquipières de la capitaine Valentine Cereza visent la montée en Elite pour un retour au foot à 11. Les deux premières valideront le billet de la montée. Les matches contre Aurec-sur-Loire ce vendredi soir à domicile, puis Saint-Germain-laprade et Sucs et Lignon seront décisifs. "On compte sur Elodie Brancier, notre meilleure buteuse pour nous ramener de belles victoires", signale la capitaine de cette équipe, créée il y a quatre ans à Retournac et en entente avec Beauzac depuis cette année.

Infos pratiques
Retournac-Beauzac contre Saint-Victor-Malescours, lundi 16 mai à 14 heures à Saugues.

Suivi de la finale à 11 entre Le Pertuis et Le Puy Foot 2 à 16 heures.
Publié dans Sport
Les 137 arbitres de football de la Haute-Loire étaient appelés à faire respecter ce week-end une minute de silence... à la 52e minute.

Le coup de sifflet en a surpris plus d'un. Samedi et dimanche, plusieurs arbitres de football ont arrêté le jeu à la 52e minute... pour une minute de silence. Un moment du match volontairement choisi puisque cette à cette minute précise qu'un jeune arbitre de foot de 26 ans avait été agressé par des joueurs et des spectateurs sur le terrain d'Aurec-sur-Loire le dimanche 3 avril. L'initiative de dimanche a été lancée par la section départementale de l'Union nationale des arbitres de football (UNAF) et la commission des arbitres, demandant à ses 137 hommes en noir de garder le secret et de ne pas le révéler aux capitaines et dirigeants lors des matches se déroulant en Haute-Loire ou en Auvergne.


"On a voulu manifester notre mécontentement"
Un mois après les faits de violence, plusieurs arbitres ont fait respecter cette minute de silence. Comme à Valprivas. Damien Rome est arbitre à Espaly-Saint-Marcel, le même club que l'arbitre agressé à Aurec. "Cette minute de silence a surpris mais les joueurs ont bien réagi. Ils sont venus me serrer la main en me disant qu'ils étaient ravis finalement d'y participer. Eux non plus ne tolèrent pas la violence sur les terrains de foot."

"Je pense que tout le monde l'a fait", estime Stéphane Surrel, le nouveau président de l'UNAF alors que les arbitres ont été prévenus de l'initiative seulement le vendredi. "On a voulu jouer sur l'effet de surprise pour manifester notre mécontentement."


Une confrontation le jeudi 26 mai
Concernant l'agression de l'arbitre à Aurec, le dossier suit son cours. Les joueurs et dirigeants d'Aurec-sur-Loire qui étaient inscrits sur la feuille de match le dimanche 3 avril sont toujours suspendus à titre conservatoire, tout comme les matches de l'équipe 2.

Tous les acteurs de cette affaire (joueurs, dirigeants et arbitre) sont convoqués le jeudi 26 mai au siège du District au Puy-en-Velay pour une confrontation. La décision sera ensuite rendue, très certainement avant l'assemblée générale du District le 12 juin.
Publié dans Sport
Après sept ans passés à la tête du groupe seniors de l’ASSE, Christophe Galtier pourrait vivre samedi son dernier match sur le banc des Verts.

L’entraîneur voudrait annoncer son départ qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Dans une interview qui paraît mardi dans le quotidien sportif italien La Gazetta dello Sport, le technicien stéphanois évoque son avenir. Un avenir qu’il entrevoit dans « un grand championnat ». « Ici, pour moi, c’est difficile de faire plus », dit-il à propos des Verts et du travail accompli depuis plusieurs années dans le Forez. Il a notamment remporté la Coupe de la Ligue en 2013.

Il indique : « A presque 50 ans, je me dis que j’ai aussi choisi de faire ce métier pour connaître de nouveaux pays et vivre de nouvelles expériences. […] Je suis prêt pour un défi dans un grand Championnat et pour lutter pour les premières places. » Interrogé par le journal italien, Christophe Galtier, qui a joué une saison en Serie B, à Monza (1997-98), parle du championnat italien : « La Série A est un grand championnat et je parle déjà un peu la langue. Mais j’évaluerai aussi des offres d’Espagne, d’Allemagne ou d’Angleterre. »

Saint-Etienne, 5e de Ligue 1 après sa défaite à Nice (0-2), est encore en lice pour accrocher une place européenne. Tout se jouera contre Lille samedi au stade Geoffroy-Guichard (21 heures).
Publié dans Sport
Page 41 sur 52