Gobelets ecocup

Afficher les éléments par tag : foot

Les footballeurs de Grazac-Lapte reçoit dimanche (14 h 30) Chadrac en demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire. Le Petit Poucet de la compétition défendra chèrement sa peau. Chadrac se méfie.

Personne ne le dira mais les trois autres demi-finalistes espéraient bien tomber sur Grazac-Lapte. Forcément, avec son statut de Petit Poucet, l'affaire paraît plus facile. Sur le papier seulement. Car Grazac-Lapte sera forcément coriace dimanche, surtout à domicile devant un public quasiment acquis à sa cause. "Sur un match, tout est possible", veut croire Mathieu Girinon, le capitaine de Grazac-Lapte. "Il n'y a pas de recette miracle : ça va se jouer à l'envie. On est capable de bien jouer, comme contre Blavozy."

La qualification contre Blavozy (DHR) et avant Saint-Julien-Chapteuil (PHR) sont deux exemples à ne pas suivre pour la bande à Patrice Vernaudon, l'entraîneur de Chadrac, qui évolue deux divisions au-dessus de l'ASGL. Surtout qu'il garde en mémoire l'élimination un an plus tôt contre Dunières qui jouait en D1. "Tout le monde nous disait qu'on allait gagner, que ça allait être facile. Et on a perdu."


D'abord une question de détermination
Grazac-Lapte est capable de surprendre Chadrac même si l'adversaire est cette fois doublement prévenu. "On a réussi à ne pas se focaliser sur ce match", assure Mathieu Girinon dont l'équipe, 3e en Elite, est encore en course pour la montée en PHR. "On a un peu suivi les résultats de Chadrac mais sans plus. De toute façon, même en méforme, ils restent performants."

"C'est l'équipe la plus déterminée et volontaire qui l'emportera", assure l'entraîneur chadracois. "On prend Lapte très au sérieux. A ce stade, il n'y a plus de différence de niveau. On a peut-être un peu plus d'expérience mais eux vont jouer devant leur public, ça compte." Chadrac va vivre sa 3e demi-finale de la coupe départementale en cinq ans. "En 2011, on avait réalisé une grosse saison, on était montée de PHR à DHR. On avait battu Polignac, une DH, en quart, et Le Puy, une autre DH, en demi. On avait échoué en finale contre Blavozy. Et l'an dernier, on s'est fait surprendre par Dunières, une D1, chez nous, alors qu'on se battait pour le maintien en DH."

Pour Chadrac, la coupe est l'occasion d'embellir sa fin de saison alors que le club nourrissait des ambitions en début de saison pour la montée.

Grazac-Lapte/Chadrac, dimanche à 14 h 30 à Lapte.
Publié dans Sport
Le volet judiciaire a connu une évolution cette semaine dans l'affaire de l'agression d'un arbitre de football le dimanche 3 avril dernier au stade des Echaneaux d'Aurec-sur-Loire. On a appris que sept personnes, dont deux mineurs, ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi. Elles sont soupçonnées d'avoir porté des coups, d'avoir injurié ou participé à la bagarre qui a émaillé cette rencontre de Troisième division, entre l'équipe locale d'Aurec-sur-Loire 2 et Riotord.

Ce jour-là, l'arbitre officiel du match avait été molesté et frappé par des joueurs et des spectateurs.

Ces sept interpellations interviennent alors que sur le plan sportif, une confrontation est prévue au siège du District le jeudi 26 mai entre les différents protagonistes de ce dossier : les joueurs, les dirigeants et l'arbitre.

Rappelons que l'ensemble des joueurs et dirigeants d'Aurec inscrits sur la feuille de match ont été suspendus à titre conservatoire, tout comme les matches de l'équipe 2, depuis l'agression qui avait entraîné plusieurs jours d'ITT pour l'arbitre, âgé de 26 ans.
Publié dans Faits Divers 2016
Samedi, à Saint-Maurice-de-Lignon, l'US Sucs et Lignon reçoit Espaly en demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire. Les pronostics penchent clairement en faveur des Espaviots. L'USSL va-t-il réussir à renverser cette montagne, lancée sur la route du doublé ?

L'US Sucs et Lignon peut être le grain de sable dans la saison d'Espaly samedi. Espaly, qui évolue une division au-dessus des Yssingelais, est le grand favori de cette demi-finale. On peut même dire qu'Espaly est en tête de liste des pronostics pour désigner le futur vainqueur de la Coupe de la Haute-Loire. Les Espaviots sont désormais libérés de toute pression en championnats puisqu'ils sont assurés de monter en Division Honneur après une saison quasi parfaite, entâchée de deux défaites ces dernières semaines.

Espaly a été dans la lumière toute la saison. Avant d'enchaîner les résultats en DHR, les footballeurs du bassin ponot ont crevé l'écran en Coupe de France en atteignant le 7e tour, éliminés par Fréjus (National). Et l'énergie déployée dans le trophée national n'a en rien altéré leurs facultés à gagner en championnat sur la durée. Les hommes de Julien Payzac peuvent conclure l'année footballistique en beauté avec cette Coupe de la Haute-Loire, objectif de fin de saison. "Les saveurs commencent maintenant", assure l'entraîneur, arrivé cette saison sur le banc des Verts, et qui connaît bien le charme de la coupe départementale pour avoir atteint la finale à plusieurs reprises avec Blavozy notamment.


Espaly n'a jamais atteint la finale
Julien Payzac aura bien du mal à rejeter le statut de favori de son équipe. "C'est rarement le favori qui gagne en coupe", estime-t-il, ajoutant que "l'USSL est sur la même dynamique que nous, un cran en-dessous". Comme en Coupe de France, il va essayer de porter l'équipe à un stade de la compétition qu'elle n'a jamais connu. "Espaly a perdu en quart de finale contre le Puy l'an dernier et en demi-finale contre Blavozy il y a deux ans."

Si Espaly dispose d'un effectif riche et dense, l'entraîneur devra se passer de plusieurs joueurs importants samedi à Saint-Maurice-de-Lignon, surtout en défense : Kevin Bonjiraud, latéral gauche, blessé depuis six semaines à un genou, devrait être trop court pour ce match. Sylvain Barbalat, qui s'était fait les croisés contre Fréjus, est en rééducation. Il espère voir son équipe aller en finale pour avoir une chance de postuler à une place dans le groupe. Gauthier Dribaut, latéral droit, sera retenu par des obligations professionnelles. Armand M'Jama, défenseur central, s'est blessé contre Moulins et manquera la demi-finale. Quant au gardien Johan Lazert, il va purger le 4e de ses cinq matches de suspension.

Pourquoi l'USSL peut y croire
Pour Romain Tack, l'entraîneur de l'USSL, la clé se trouve surtout dans les capacités mentales de ses troupes. Au-delà de l'écart technique et physique supposé entre les deux équipes, il sait que ce match se jouera dans les têtes. "Il faudra jouer sans complexe et s'appuyer sur des valeurs de solidarité. J'ai gagné 5-6 coupes quand j'étais joueur au Puy et parfois on gagnait juste parce qu'en face, ils nous prenaient pour des extra-terrestres. Il sera important d'évacuer le stress et de jouer libéré."

Romain Tack voit ses joueurs monter en puissance après une période creuse : "On n'a fait une croix sur le championnat (l'USSL est 3e, à 3 points du leader, Monistrol, NDLR). Je sens du mieux, les joueurs montent en régime. Si on fait le même match que contre Monistrol ou Riom, ce ne sera pas facile pour Espaly."


"Faire honneur au maillot"
L'entraîneur estime que son équipe peut atteindre la finale : "En demi-finale et en finale, les niveaux s'équilibrent. Je respecte beaucoup Espaly mais j'y crois. On peut faire quelque chose. Je compte sur les joueurs pour faire honneur au maillot, aux dirigeants et au public qui pourra jouer le rôle de 12e homme."

USSL-Espaly, samedi 21 mai, 17 heures, au stade Ouillon à Saint-Maurice-de-Lignon. Entrée : 3 euros
Publié dans Sport
La nouvelle sélection féminine de mini-football (futsal en extérieur) de la gendarmerie nationale vient de décrocher le titre de championne du monde des forces de police à Majorque (Espagne).

Deux gendarmes de Haute-Loire ont participé à l'aventure : le maréchal de logis Coraline Biaggini, également attaquante au Puy foot en Division 2 depuis 2009, et la gendarme Emilie Sapowicz, également joueuse du Puy Foot depuis cette saison et soeur de Bérangère qui a porté le maillot du PSG et de l'équipe de France féminine jusqu'en 2013. Elles sont affectées à la communauté de brigades de Costaros et à la brigade de Vorey-sur-Arzon.

Les Tricolores ont remporté leurs dix matches et ont décroché aisément le trophée avec une victoire 3-1 en finale contre la sélection nationale de la police polonaise.
Publié dans Sport
La Coupe de la Haute-Loire à 11 a été remportée par Le Puy Foot contre le Pertuis. Saint-Victor-Malescours a pris le meilleur sur Retournac en coupe à 8.

Les finales des deux coupes de la Haute-Loire se disputaient lundi à Saugues. malgré l'éloignement de trois des quatre finalistes, les supporters ont mis l'ambiance autour du terrain.

L'après-midi a commencé par une surprise en finale de la coupe à 8 (sur moitié de terrain), celle de Saint-Victor-Malescours qui a battu Retournac. Les Retournacoises restaient sur trois victoires cette saison en championnat contre cette même équipe. Mais la coupe a bousculé la hiérarchie. "Au final, on avait un chouilla plus d'envie", estime Christophe Roche, l'entraîneur de Saint-Victor-Malescours. Pour leur première participation dans ce trophée en Haute-Loire, les joueuses de l'extrêmité Est du département ont déjoué tous les pronostics grâce à deux buts d'Estelle Vicard (15e) et Pauline Maisonnial (25e). Retournac a réduit l'écart avant la mi-temps par Laetitia Goudard (40e) et aurait pu égaliser en toute fin de match. Alors qu'Adeline Brun avait frappé sur la transversale (80e), la gardienne Mathilde Mollaret douchait les derniers espoirs retournacois en repoussant le penalty d'Elodie Brancier (87e).


Le Pertuis donne du fil à retordre au Puy
Le second match de la journée, celui de la finale à 11, a été logiquement remporté par Le Puy Foot 2, qui évolue en Division Honneur. Le Pertuis, formation de niveau départemental et invité surprise de cette finale, a résisté une mi-temps avant de céder. Les Pertuisiennes auraient même pu ouvrir le score avec un peu plus de réussite. Julien Brun a raté sa frappe (6e) avant qu'Angélique Paulin ne se distingue sur coup franc (20e).

Le Pertuis a lâché physiquement face à la pression ponote qui s'est accentuée en seconde période. Melissa Martinez (62e et 90e) et Julie Chanon (85e) ont inscrit les trois buts de la rencontre. "Il n'y a aucun regret à avoir. C'était plaisant de les voir jouer. Les filles ont tout donné, jusqu'aux crampes. Notre gardienne, Audrey Monchalin, a fait un match incroyable et des arrêts exceptionnels", félicite William Simond, entraîneur de l'équipe du Pertuis avec Vincent Joubert.
Publié dans Sport
dimanche, 15 mai 2016 21:41

Foot : Tence, derniers espoirs envolés

Tence ne montera pas en Première division. La défaite de dimanche (2-0) à Monistrol-sur-Loire 2 est une défaite de trop pour les hommes de Lionel Digonnet qui ont encaissé deux buts aux 10e et à la 94e minutes. "On a campé dans leur moitié de terrain toute la deuxième période sans marquer", regrette l'entraîneur. Les Villettes sont désormais quasiment hors de portée à deux matches de la fin.

L'équipe 2 a flambé contre Saint-Jeures (9-3) et pris du même coup sa revanche du match aller, deux semaines plus tôt (1-2). Tence a tout de même été mené 2-0 après douze minutes de jeu avant de passer à la vitesse supérieure et d'inscrire cinq minutes en dix minutes (5-2 à la mi-temps). Les joueurs d'Hubert Desage ont continué sur leur lancée en seconde période pour un large succès. Le jeune Mathias Pignal et Corentin Mallet ont chacun inscrit un triplé. Les autres buteurs sont Aurélien Pochelin, Tony Bonnet et Florian Grangeon. Tence reprend la 2e place au classement, à égalité de points avec Les Villettes.
Publié dans Sport
Alors que l'équipe 2 de Sucs et Lignon a explosé dimanche contre le leader Langeac (9-1), l'équipe 3 est allée battre Retournac sur son terrain (3-2). Le maintien lui tend les bras.

Entre le leader d'Elite, Langeac, et la lanterne rouge, Sucs et Lignon, c'est le jour et la nuit. Si l'USSL a ouvert le score par Rémi Carrot (9e), elle n'a pas gardé l'avantage très longtemps. 90 secondes à tout casser, le temps à Langeac de recoller au score (10e). Langeac a ensuite pris ses distances en fin de première période (40e et 45e). L'USSL s'est écroulée en seconde période avec notamment quatre buts en quatre minutes.

L'équipe 3, en Première division, est en passe de réussir son pari de se maintenir. Ce dimanche, les hommes de Romain Wisseler sont allés conquérir quatre très précieux points à Retournac 2, qui se bat aussi pour sauver sa peau dans cette division. "On a toujours mené au score", fait justement remarquer le dirigeant. Pierre Vial a ouvert le score (20e) puis Aymeric Bourgier a redonné l'avantage aux siens (50e). A chaque fois, Retournac a égalisé. mais l'USSL est repartie de l'avant. Le dernier mot est revenu à Antoine Verot qui inscrivait le but de la victoire (61e) avant de voir une frappe sauvée sur la ligne. Heureusement que Retournac a raté le penalty (90e), l'USSL s'en serait mordue les doigts.

L'équipe 3 a son destin entre ses mains avec trois points d'avance sur Lantriac et Valprivas. Dans deux semaines, en cas de succès contre Lantriac, elle peut être assurée du maintien si Valprivas ne gagne pas. Sinon, il faudra aller chercher le maintien le 5 juin à Valprivas.
Publié dans Sport
L'équipe 1 a été dominée par Blavozy. Plus inquiétant est la défaite de la réserve contre Sucs et Lignon.

En Elite, l'équipe fanion a été logiquement battue par Blavozy 2, en course pour l'accession en PHR. Il y avait un niveau d'écart entre les deux équipes. Pourtant, les deux faces à faces ratés de Jimmy Roure et Corentin Brunon auraient pu changer la physionomie de la rencontre. Blavozy a marqué sur un coup franc dévié par un défenseur retournacois (35e) avant de doubler rapidement la mise (40e). Mathieu Jourda réduisait la marque juste avant la pause (43e), ce qui laissait encore de l'espoir aux hommes de Loïc Clavaron.

L'espoir n'aura pas duré longtemps. Alors que le beau temps était revenu, la défense de Retournac a pris un déluge de buts, trois en dix minutes (5-1 à la 55e). Retournac avait le mérite de réduire l'écart par Mathieu Jourda (75e) sur penalty et Corentin Brunon (80e).


Retournac 2 joue avec le feu
Plus embêtante est la contre-performance de Retournac 2 en Première division contre Sucs et Lignon 3. Les visiteurs ont toujours mené au score et ont fini par avoir le dernier mot. Stéphane Jolivet égalisait (30e) tout comme Steven Bortolas (60e). L'USSL reprenait l'avantage sur l'engagement alors que Retournac aurait au moins pu égaliser grâce à un penalty en toute fin de match. Mais Eddy Piras, venu renforcer l'équipe, a échoué. Retournac n'a que deux points d'avance sur les deux derniers, Valprivas et Lantriac et se fait dépasser par Sucs et Lignon.

L'équipe 3 a perdu 5-2 aux Vastres avec un doublé de Kevin Chourouze. "Il n'avait pas marqué depuis huit ans", signale un dirigeant, un brin taquin.
Publié dans Sport
dimanche, 15 mai 2016 20:14

Foot : Grazac-Lapte accroché par Loudes

Les mauvaises langues diront que Grazac-Lapte avait déjà les yeux rivés sur la demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire. "On avait envie de bien faire. On était très concentré pour ce match mais Loudes est une équipe qui joue sa survie et qui nous avait posé des problèmes à l'aller. Elle joue bien au ballon", témoigne Mathieu Girinon, le capitaine de Grazac-Lapte.

Sur l'une de ses premières occasions, les hommes de Luc Renon ont ouvert le score. Sur un coup franc tiré par Dorian Renon, un défenseur déviait le ballon au point de penalty. Arnaud Valla était à la retombée et marquait (35e).

En début de seconde période, Yohan Piskor avait deux ballons en or pour tuer le match. Mais le gardien avait à chaque fois le dernier mot.

Loudes prenait alors le jeu à son compte et s'appuyait surtout sur de longs ballons pour porter le danger. Loudes parvenait à ses fins en égalisant sur un poteau rentrant (70e).

Grazac-Lapte doit désormais partager la 3e place avec Blavozy 2. Ces deux équipes s'affronteront le 5 juin sur le bassin ponot. Peut-être aura-t-on le droit à une finale pour la montée en PHR.
Avant cela, dès dimanche prochain, Grazac-Lapte reçoit Chadrac en demi-finale de la Coupe de la Haute-Loire à Lapte à 15 heures.
Publié dans Sport
dimanche, 15 mai 2016 20:09

Foot : le Mazet-Chambon s'écroule

Les footballeurs du Mazet-Chambon, en Deuxième division, ont réalisé une belle première période sans pouvoir marquer malgré plusieurs opportunités de Romain Bretogne et Ludovic Paillat.

La seconde mi-temps a été beaucoup moins heureuse pour les Mazetois-Chambonnais qui ont subi la loi des Vastres avec quatre buts encaissés et trois poteaux.

Les joueurs de l'ASMC tâcheront de marquer encore quelques points avant la fin de saison. Peut-être samedi prochain à 15 heures sur le terrain de Lapte.
Publié dans Sport
Page 40 sur 52