Afficher les éléments par tag : alaune

Condamnée en première instance par le tribunal administratif de Clermont-Ferrand suite à l'annulation de permis de construire pour une maison, objet d'une vive polémique à Saint-Jeures, la mairie a décidé de faire appel.

La mairie avait jusqu'au 16 juillet pour faire appel. Les élus ont usé de ce temps pour réfléchir, discuter, peser le pour et le contre. Selon une info exclusive de La Commère 43, à l'issue d'une réunion de travail en mairie, les élus de Saint-Jeures se sont positionnés et ont décidé de faire appel de la première décision du tribunal administratif qui annulait l'arrêté de suspension et condamnait la commune de Saint-Jeures à 3000 € pour les frais de justice et 5000 € de préjudice moral.

Pour rappel, le propriétaire d'un terrain avait déposé un permis de construire. Mais suite à une polémique et un incendie sur le chantier de cette future maison, le maire avait annoncé lors d'une réunion publique la suspension dudit permis. Yassine F., un entrepreneur lyonnais, qui porte ce projet de maison individuelle de 1184 m2 sur un terrain de 10 000 m2, avait décidé de contester cet arrêté en déposant un recours devant le tribunal administratif de Clermont. Il estimait que cet arrêté était illégal et le tribunal lui a donné raison en première instance.

Ce sera désormais au Tribunal administratif d'appel de Lyon d'étudier ce dossier et de rendre une nouvelle réponse.

Publié dans Haut-Lignon
Tags:

Vendredi soir, le match entre la France et le Portugal en quart de finale de l'Euro était bien suivi dans toutes les communes, dans les salons, les salles polyvalentes ou les bars.

A Sainte-Sigolène, les supporters portugais ont sorti le maillot. Et ils étaient nombreux, hommes, femmes, enfants, devant l'écran posté sur la place Latour-Maubourg au bar Le Lusitano.

Juste à côté, au Café cubain, on retrouvait plutôt des maillots bleus de l'équipe de France.

L'issue finale a tourné en faveur de la France. Mardi soir, on remet ça contre l'Espagne. Si le temps est encore là, les terrasses devraient en profiter.

Publié dans Monistrol et environs

Un incendie s'est déclaré vendredi en milieu d'après-midi au sein du restaurant La Pataterie sur la zone de Chirel au Puy-en-Velay. La Biocoop voisine a aussi été atteinte par les fumées.

Plusieurs témoins ont signalé de la fumée qui sortait du restaurant La Pataterie. A leur arrivée, les pompiers ont trouvé porte close. Le feu serait parti du milieu du restaurant, vers le bar. Les flammes ont manqué d'oxygène pour se développer mais le feu est devenu fumigène. D'importants fumées ont gagné le commerce et elles ont gagné le commerce voisin, la Biocoop dont les fumées ont aussi endommagé le local.

Vingt pompiers du Puy et de Coubon ont été engagés. Deux lances ont été déployées, au niveau de la porte d'entrée principale et sur une porte de côté pour attaquer le feu.

Un premier ventilateur a été positionné à l'entrée de la Biocoop. Un autre, plus imposant, a été mis à l'entrée de la Pataterie pour ventiler le restaurant, il est capable de dégager 90 000 m3 d'air par minute. Son intérêt est aussi de cibler les foyers encore chauds.

L'opération de secours s'annonçait encore longue pour les secours qui devaient dégarnir le plafond. Un drone équipé d'une caméra thermique était attendu vers 18 heures.

Autre difficulté : une ligne d'électricité haute tension traverse le bâtiment. Les fumées noires peuvent devenir conductrices d'électricité.

Ce vendredi, 13 salariés de la Pataterie et 4 de la Biocoop ont vu leur outil de travail partir en fumée.

Publié dans Faits divers

Salomé Pons, arrière-arrière-petite-fille du créateur de la bijouterie Civet, va ouvrir son commerce en septembre. Avec La Lunetterie by Salomé, la jeune opticienne réalise son rêve d'enfant.

Elle a toujours voulu faire du commerce sans savoir quel métier. Et en troisième, son stage au collège lui a apporté la réponse. Pascal Perbet l'a accueillie quelques jours et elle a eu le coup de coeur. Un métier au contact des clients avec un travail manuel qui lui plaît. Et elle embrasse un métier que son arrière-arrière-grand-père faisait. François Civet était horloger sur la place Carnot, il était aussi opticien. "On a retrouvé des objets dans le grenier familial, comme un monocle", signale la jeune professionnelle.

Après un bac pro optique à Saint-Etienne, l'Yssingelaise a poursuivi avec un BTS à Yssingeaux et quatre années chez Optical Leader en tant que salariée. A 26 ans, l'heure est venue de se lancer. Et c'est dans la rue Maréchal-Fayolle, dans l'ancien local de l'Unicef, entièrement rénové, qu'elle a trouvé son cocon.

Ouverture le 5 septembre

Le jeudi 5 septembre, elle accueillera ses premiers clients. "La rue toute refaite donne envie de s'y installer. Il y a entre 5 et 6000 voitures qui passent par jour, un parking tout proche."

Elle proposera entre 600 et 700 montures, travaillera avec le verrier Hoya qui dispose d'un atelier de fabrication près de Paris. Les lunettes nues oscilleront entre 100 et 250 €.

Salomé Pons prévoit de pouvoir intervenir dans les Ehpad et à domicile pour le suivi de la clientèle.

Publié dans Yssingeaux - Les Sucs

Sur la première circonscription de Haute-Loire, Alexandre Heuzey (RN) et Laurent Wauquiez (LR) s'affrontent au deuxième tour des Législatives.

Cela fait longtemps que le scrutin n'avait pas été aussi indécis même si Laurent Wauquiez semble en ballottage favorable. Il est arrivé en tête au soir du premier tour et espère profiter de l'appel au barrage au RN même si la candidate Celline Gacon s'est refusé à appeller à voter pour lui.

Le désistement de la candidate écologiste change forcément la donne. Où peuvent aller les 13 694 voix qui sont allées vers la candidate de la gauche ? On peu penser que certains ne se déplaceront pas, refusant de choisir entre les deux qualifiés. Des voix peuvent-elles basculer vers le camp du RN ? C'est possible.

Retrouvez des articles sur les deux candidats :

Alexandre Heuzey (RN) : "Si le territoire veut une voix qui porte, il faut que ce soit avec quelqu'un de la majorité"

Laurent Wauquiez (LR) : "J'ai fait des erreurs mais le temps est venu de me réengager"

Publié dans Actualités

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la voiture de la police municipale a été incendiée au sein des services techniques dans la rue de l'Industrie à Aurec-sur-Loire.

Il était 3 h 37 quand l'alerte est arrivée au standard des pompiers au Puy-en-Velay pour une voiture en feu devant un bâtiment des services techniques à Aurec, rue de l'Industrie. Comme révélé par Le Progrès jeudi soir, information que nous sommes en mesure de confirmer, il s'agissait du véhicule de la police municipale. Ce véhicule était sérigraphié et équipé du gyrophare.

La voiture a été totalement détruite. Jeudi, il restait de grandes traces noires au sol et contre la façade du bâtiment situé juste à côté du gymnase et de la salle des fêtes. Le centre technique est protégé par un muret d'enceinte et un portail. Et une gardienne vit sur place.

Alors que le bus scolaire incendié il y a trois semaines est toujours en place dans la rue de la Flachère, cette voiture municipale a été rapidement retirée. Des techniciens sont venus réaliser des analyses. Et hasard ou coïncidence, la gendarmerie s'est montrée présente et active dans Aurec toute la journée de jeudi.

Publié dans Faits divers

Les écoliers du Chambon-sur-Lignon ont eu la primeur de tester ce vendredi la nouvelle aire de jeux en bois XXL installée sur le site de la Plage.

Prévu à l'origine pour juin 2023, le nouveau jeu en bois aura mis une année supplémentaire pour être livré. A la recherche d'un nouveau jeu authentique et original sur le site de la Plage, un grand espace en herbe le long de l'espace de baignade du Lignon, la commune du Chambon-sur-Lignon a suivi les conseils de son architecte-paysagiste attitré, Big Bang, qui a suggéré cette structure imposante mais adaptée au site. "Il faut imaginer un camion de grumes qui se serait renversé, et les rondins sont déversés", raconte Sébastien Genest, adjoint au maire.

Ce que comporte le jeu

La structure mesure 30 mètres de long et 10 mètres de large. Environ 100 m3 de rondins en douglas auront été nécessaires pour réaliser cette attraction accessible pour les enfants de 4 à 12 ans, sous la responsabilité de leurs familles. Le coût atteint 300 000 € avec une aide de 100 000 € du Leader (Europe).

Le jeu se compose de gradins, de plots, d'un toboggan, d'un tunnel, de filets, de sols amortissants en copeaux de bois. Et des voiles d'ombrages en coco abritent le jeu des rayons du soleil.

Du bois local, une scierie de Haute-Loire

La société de Saint-Germain-Laprade, GPE pour Game Play Enjoy, s'est occupée de réaliser la structure. Et le bois ? Il provient de la scierie Ampilhac à Allègre à partir de bois locaux. Avec le temps, les dernières écorces vont tomber. Quant au bois, il a été poncé. "Un bureau de contrôle a visité le jeu et a autorisé l'ouverture au public", ajoute Sébastien Genest.

Ce vendredi, à la veille des grandes vacances, les 120 écoliers du Chambon ont eu tout le loisir de tester en avant-première ce grand jeu. Ils pourront revenir tout l'été en famille.

Publié dans Haut-Lignon

Julien Tempère ouvre ce jeudi 4 juillet La Falafette à Chamalières-sur-Loire. A côté de Cosy Camp, il a installé sa guinguette et propose un voyage culinaire avec ses falafels d'inspirations métissées.

Originaire des Sucs, Julien Tempère a voyagé pendant plusieurs années en tant qu'intermittent du spectacle, tantôt clown, tantôt musicien, sur terre et sur la mer. Revenu depuis trois ans en Haute-Loire, il a construit une petite remorque pour cuisiner des sandwichs, poussant sa mère dans cette activité. Mais finalement, c'est lui qui prend le tablier et cuisine des falafels. Sa femme est libanaise et l'Altiligérien adore cette double culture.

Des falafels comme fil rouge

Voilà comment est née la Falafette, une guinguette gourmande, qui accueille les gourmets aux papilles voyageuses, du mercredi au dimanche, de 18 heures à 22 heures, sur les bords de Loire à côté du Cosy Camp, entre Retournac et Chamalières-sur-Loire. Selon ses approvisionnements et ses inspirations, Julien Tempère compose des assiettes en guise de repas complet. Avec la Falafette, succombez sans modération aux plaisirs des cuisines du monde avec le falafel en fil rouge, des formules mezzés, des tajines..., concoctés à partir de produits bio et locaux.

Le chef propose aussi des prestations en formule traiteur pour des événements privés.

Un concert chaque dimanche et d'autres jours

Et chaque dimanche, la guinguette accueille un concert. D'autres jours seront aussi propices à pimenter la proposition de concerts ou d'autres animations. Comme ce jeudi 4 juillet avec La Corde Raide, un groupe qui libère avec générosité une chanson festive et épicée. L'ancien intermittent du spectacle dispose d'un solide réseau d'amis et de connaissances qui prendront plaisir à venir jouer à la Falafette.

Infos pratiques

Téléphone : 06 32 77 80 35

Mail : lafalafette@gmail.com

Publié dans Puy et Agglo

En prévision du premier tour des élections législatives, plusieurs maires de la première circonscription avaient déposé dans les boites aux lettres une lettre de soutien à Laurent Wauquiez. Le candidat du Rassemblement national a saisi mardi le procureur de la République.

Pour Alexandre Heuzey, il s'agit "d'un achat de voix". Ce courrier rappelle dans chaque cas les appuis financiers de la Région présidée par Laurent Wauquiez envers les projets de la commune. Les réalisations sont listées.

Des éléments de langage fournis par l'équipe de campagne

Une trame a été fournie par l'équipe de campagne du candidat des Républicains. Chaque maire qui a accepté la démarche pouvait s'en inspirer, la reprendre, la modifier. "J'ai signé en mon nom. Je ne suis pas encarté mais Laurent Wauquiez a beaucoup aidé avec la Région. On m'a proposé ce courrier sans me mettre la pression, je l'ai fait avec conviction. J'ai adapté les éléments de langage à notre situation", indique Bernard Souvignet, maire de Raucoules qui a assuré lui-même la distribution avec un adjoint volontaire.

Ce qu'en dit Alexandre Heuzey

Alexandre Heuzey a saisi mardi la procureure de la République en s'appuyant sur l'article L106 du code électoral. Cet article dit : "Quiconque, par des dons ou libéralités en argent ou en nature, par des promesses de libéralités, de faveurs, d'emplois publics ou privés ou d'autres avantages particuliers, faits en vue d'influencer le vote d'un ou de plusieurs électeurs aura obtenu ou tenté d'obtenir leur suffrage, soit directement, soit par l'entremise d'un tiers, quiconque, par les mêmes moyens, aura déterminé ou tenté de déterminer un ou plusieurs d'entre eux à s'abstenir, sera puni de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 15 000 euros." "C'est un jeu dangereux des maires", estime le candidat RN qui pense qu'il y a là "une altération de la sincérité du scrutin".

Ce que répond Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez réagit : "On savait que ce monsieur ne connaissait pas la Haute-Loire, on découvre qu'il ne connaît pas non plus la loi. Les maires sont totalement légitimes à s'exprimer à l'occasion d'une élection. Leur soutien à notre équipe témoigne de l'enracinement qui est le nôtre et du travail en commun que nous menons pour défendre la Haute-Loire et ses habitants. Nous respectons strictement les règles électorales. Ces courriers sont imprimés par l'équipe de campagne, les factures sont imputées au compte de campagne, conformément au Code électoral."

Publié dans Actualités
Tags:

Au regard de la fréquentation de la première journée, la librairie associative Les Pages du château a réalisé une ouverture fracassante à Aurec-sur-Loire.

Il fallait se faufiler mardi pour le premier jour des Pages du château, que ce soit du côté de la librairie ou dans l'espace salon de thé. Le libraire était très sollicité et les bénévoles s'épaulaient pour servir les premiers clients dans le salon.


Un professionnel aux manettes

Flavien Clot a été recruté pour animer ce nouveau lieu aurécois, qui a ouvert à côté des deux châteaux. Le professionnel est fort de plusieurs expériences, à Firminy, Annonay, en Ille-et-Vilaine aussi.

La librairie compte actuellement 1700 livres (un peu moins avec les premiers achats) et le fonds va monter à 3000-3500 ouvrages.


Boissons de qualité sélectionnées dans la proximité

Côté salon de thé, on valorise les produits locaux avec du thé, biscuits, verveine, sirops qui proviennent d'un rayon de 60 km. Une vingtaine de bénévoles sont investis pour tenir cet espace chaleureux. Tables et chaises sont disposées en terrasse également, donnant sur une artère agréablement rénovée.

Des animations seront proposées au fil des semaines pour toutes les générations.


Ouvert du mardi au dimanche

Les Pages du château sont ouvertes le mardi, jeudi et vendredi de 15 heures à 19 heures, le mercredi et samedi de 9 heures à 13 heures et 15 heures à 19 heures, le dimanche de 10 heures à 12 h 30.


Page Facebook

Publié dans Loire Semène
Page 5 sur 513