lundi, 06 juin 2016 22:37

Un chemin de proverbes en patois entre Devesset et Le Chambon

Jean-Luc et Patricia Deletraz, Jean-François Manier et Esther Thillet|Douze panneaux jalonnent le parcours.|La balade inaugurale a fédéré une quarantaine de personnes, lundi en fin d'après-midi.|La balade inaugurale mêlait gens du pays et officiels.|Esther Thillet, née au Moulin de Montabonnel (81 ans le 1er juillet) apprécie de retrouver ces dictons en patois.|| Jean-Luc et Patricia Deletraz, Jean-François Manier et Esther Thillet|Douze panneaux jalonnent le parcours.|La balade inaugurale a fédéré une quarantaine de personnes, lundi en fin d'après-midi.|La balade inaugurale mêlait gens du pays et officiels.|Esther Thillet, née au Moulin de Montabonnel (81 ans le 1er juillet) apprécie de retrouver ces dictons en patois.|| Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|Photo La Commère 43||
En cheminant de bois en prairies, entre deux sites magiques, le Moulin de Montabonnel à Devesset et l'Arbre vagabond au Chambon-sur-Lignon, vous vous laissez guider par douze panneaux où sont inscrits des proverbes en patois.

Le jeu consiste à lire ces dictons à haute voix pour tenter d'en deviner le sens. Ils sont transcrits en nord-occitan. Et si vous calez, pas de souci, vous pouvez vous aider de treize mots traduits sur une pochette.

Explications et notes de Théodore de Félice
Et, si cela ne suffit pas, à l'intérieur de la pochette, vous trouverez toutes les explications sur ces proverbes qui ont été recueillis sur le Plateau Vivarais-Lignon par Théodore de Félice.

Cet éminent linguiste (1904-2005) était une personnalité de Gauche, un juriste et un collecteur infatigable des expressions du dialecte nord-occitan parlé sur le secteur. Il avait même sur le tard (à 75 ans) soutenu une thèse à Saint-Etienne sur "Le patois de la zone d'implantation protestante du Nord-Est de la Haute-Loire". Ceux qui ont eu le privilège de le rencontrer se souviennent de lui au milieu des milliers de fiches rédigées sur chaque mot, chaque expression.

Une heure trente de promenade
La balade est d'accès aisé. Comptez sans vous presser une heure trente, aller et retour, environ. Elle ne nécessite pas d'être sportif, juste convenablement chaussé pour cheminer sans souci.

Elle a été imaginée par Jean-Luc et Patricia Deletraz qui accueillent toute l'année des hôtes dans leur ancien moulin patiemment restauré à la Scie de la Bâtie, et Jean-François et Simon Manier qui président aux destinées de l'Arbre vagabond, librairie-bar à vins, à Cheyne.
Et soutenue par les communautés de communes Val'Eyrieux (Ardèche) et Haut-Lignon (Haute-Loire).

Et si vous souhaitez prolonger le plaisir, un chemin balisé vous permettra de rejoindre le lac de Devesset, via le Confiseur de Cheyne, un palais de Dame Tartine où guimauves, chocolats et autres friandises sont absolument délectables.

Un proverbe pour tester vos connaissances...
Can Lhiziou pren soun tsâpel, bérdzèira pren toun mantèl

Pratique
La pochette vendue 2 euros est disponible sur les deux sites le Moulin de Montabonnel à Devesset et l'Arbre vagabond au Chambon-sur-Lignon et dans les offices de tourisme de Saint-Agrève et Le Chambon-sur-Lignon.
Et vous pouvez aussi tout à fait découvrir ce sentier sans être obligatoirement muni de la pochette!

Pour tout savoir sur le Moulin de Montabonnel (04 75 65 15 34), cliquez ici

Pour en faire de même sur l'Arbre vagabond (04 71 59 22 00), cliquez là
Dernière modification le samedi, 11 juin 2016 22:09
Connectez-vous pour commenter