graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

jeudi, 06 avril 2017 18:23

Les toiles de Serge Kantorowicz à savourer à l'Arbre vagabond au Chambon-sur-Lignon

Jean-François Manier à 18 heures pour une lecture. Tandis que Simon se concentrera sur ses fourneaux.|La Comédie humaine de Balzac à apprécier dans la salle de restaurant.|||| Jean-François Manier à 18 heures pour une lecture. Tandis que Simon se concentrera sur ses fourneaux.|La Comédie humaine de Balzac à apprécier dans la salle de restaurant.|||| Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|||

Dimanche 9 avril, on se retrouve pour le premier événement de la saison qui s'ouvre à L'Arbre vagabond, la librairie-bar à vins du Chambon-sur-Lignon, autour du vernissage de l'exposition du peintre Serge Kantorowicz. Le cadre champêtre à "Cheyne" se prête bien à une escapade en ce dimanche ensoleillé.

A partir de 17 heures, vous pourrez échanger avec l'artiste invité de l'antre de Simon et Jean-François Manier pour cette première partie de saison. Le peintre Serge Kantorowicz a accroché ses créations sur les murs de la librairie-bar à vins à la campagne. Sous le titre "Hugo, Balzac, Duras et compagnie...", l'exposition fait la part belle aux écrivains, à leurs oeuvres à travers plusieurs séries aux univers contrastés dont certaines peuvent dérouter.

Dans la salle de restaurant, l'oeil se portera sur de grands formats saississants présentant les personnages clés de la Comédie humaine de Balzac. Dans les autres espaces, le couloir notamment, des propositions plus légères, du moins en apparence, s'invitent en guirlande pour agrémenter le cheminement du visiteur.

A 18 heures, des lectures seront données par Jean-François Manier.

L'artiste invité

Serge Kantorowicz est un peintre d’origine polonaise né en 1942 à Paris. Il a été élevé par sa grand-mère maternelle après la déportation de ses parents à Auschwitz-Birkenau. Cette tragédie marquera l’artiste d’une béance originelle que l'on peut lire dans ses oeuvres. Serge Kantorowicz étudiera le dessin et l’estampe au Lycée Saint-Étienne des Arts Graphiques, puis comme étudiant libre à l’École des Beaux-Arts de Bruxelles à partir de 1962. À la fin des années soixante, il devient graveur dans les ateliers Maeght puis dans l’atelier qu’il partage avec son cousin, le peintre Sam Szafran. Il travaille pour Riopelle, Henri Michaux, Miro, calder, Giacomett, Vasarely...

Un maître de l'estampe

Serge Kantorowicz se consacre entièrement à son art à partir de 1973. Il est lui-même un maître de l’estampe sous toutes ses formes : gravure sur bois et sur cuivre, lithographie, sérigraphie, etc. Le Delacroix des esquisses, Cézanne et Picasso furent ses premières rencontres marquantes. Dessinateur exceptionnel, c’est aussi un peintre d’une rare puissance.

Alchimiste de la couleur noire et grand amoureux des corps qu’il célèbre et tourmente dans un érotisme aussi cru que fantomal, Serge Kantorowicz passe sans transition de la miniature à l’huile dans ses carnets et ses livres peints aux plus grands formats.

Un grand lecteur

Grand lecteur, passionné par le croisement des expressions artistiques, il s’engage dans de vastes suites picturales ou graphiques autour d’artistes majeurs, sortes de mises en abîme de ses admirations par la seule peinture : grandes expositions thématiques sur l’œuvre de Hugo, les personnages de la Comédie Humaine de Balzac, le monde onirique d’Alfred Kubin, mais aussi Kafka, Tadeusz Kantor, Bruno Shulz...

Pratique

A L'Arbre vagabond, lieu-dit "Cheyne" au Chambon-sur-Lignon

Exposition visible jusqu'au 31 juillet

Dimanche 9 avril, à partir de 17 heures, vernissage de l’exposition Serge Kantorowicz "Hugo, Balzac, Duras et compagnie..."

À 18 heures, des lectures de Jean-François Manier

Entrée libre

Dîner sur réservation (25 €) au 04 71 59 22 00

Dernière modification le dimanche, 09 avril 2017 12:49