lundi, 27 février 2017 18:38

Montfaucon-en-Velay : un projet de rénovation chez Linamar Transmission

|||||||||| |||||||||| ||||||||||
Timotée élagueur2

Linamar Transmission, à Montfaucon-en-Velay, qui emploie 150 salariés, pourrait embaucher une trentaine de personnes d'ici deux ans. Les recrutements sont liés à la santé financière de l'entreprise et à ses capacités de rénover un ancien bâtiment, très obsolète.

David Tardy, directeur de Linamar à Montfaucon-en-Velay, donne l'image d'un tabouret à trois pieds pour expliquer les clés de la réussite au sein de l'entreprise : un pied pour la santé financière, un pied pour les salariés et un dernier pied pour la satisfaction des clients.

Un projet à 5 millions d'euros

Le même tabouret pourrait être utilisé pour évoquer le projet de rénovation du vieux bâtiment, dans la continuité des bureaux. Il est clairement devenu vieillissant, dégradé et non fonctionnel. Le but est de reconstruire un bâtiment. Coût de l’opération : 5 millions d’euros, comprenant le rachat du site à la communauté de communes, propriétaire, pour 1 million d’euros, la démolition et la reconstruction d’un bâtiment de 4 200 m2.

Montfaucon doit encore convaincre

Pour y parvenir, David Tardy devra à la fois convaincre les hautes sphères du groupe canadien Linamar, propriétaire de l’usine depuis 2012, de s’engager dans ce processus de rénovation indispensable, et espérer que tous les voyant se mettent au vert. Le directeur liste les points : « Montfaucon doit démontrer qu’on est capable d’avoir des résultats. 2016 n’a pas été à la hauteur. On est plus confiant sur le premier trimestre 2017. Il nous faut gagner le marché pour ZF et il faut poursuivre la collaboration avec Caterpillar dont le marché s’arrête en fin d’année. Il faut ajouter à cela une concurrence avec l’Allemagne et la Hongrie. » David Tardy attend la venue du directeur Europe dans quelques jours pour le convaincre d’appuyer ce dossier qui permettrait d’engager des recrutements : une trentaine sur deux ans selon le directeur de Linamar.

Volkswagen, Valeo et ZF arrivés depuis 2013

A Montfaucon, 150 personnes travaillent pour le groupe canadien. Ils réalisent l’usinage de pièces destinées aux travaux publics (50 %), aux poids lourds (15-20 %) ou l’automobile (30-35 %). Les principaux clients se nomment Caterpillar, Volkswagen, Opel, Scania, Valeo ou encore ZF. En 2016, Linamar a gagné un contrat avec Valeo pour usiner un système d’embrayage. L’entreprise de Montfaucon vient de signer un contrat avec ZF, un équipementier automobile allemand, principal fournisseur mondial de technologie de transmission et de châssis, pour les deux prochaines années.

Dernière modification le jeudi, 02 mars 2017 12:59