mercredi, 16 novembre 2016 11:11

Une expo de Lucien Soyere sur la Gay Pride de Lyon au ciné de Monistrol

Photo Lucien Soyere|||| Photo Lucien Soyere|||| Photo Lucien Soyere.||||

Jeudi 17 novembre, à partir de 19  heures, deux rendez-vous au cinéma de Monistrol-sur-Loire réunis sous le titre "Face à face" : une expo et un film.

A partir de 19 heures, vous êtes conviés au vernissage de l'expo "Gaie Gay Pride" du photographe Lucien Soyere avec en bonus, un verre de beaujolais nouveau.

L'exposition se compose d'une trentaine de photos prises lors de la Gay Pride à Lyon en 2014 et 2015.

Lucien Soyere est un photographe curieux de tout, qui passe des défilés de Pénitents aux foires aux chevaux avec un égal plaisir. Il travaille actuellement à un projet autour des enterrements, ces "rituels sans image" dans notre société occidentale, dès lors lorqu'il s'agit de la mort de citoyens lambda.

Dans le prolongement de l'expo "Article 143"

Lucien Soyere ausculte volontiers les soubresauts de l'actualité. Il a ainsi réalisé un travail sur les premiers mariages homosexuels et les manifestations qui ont entouré la mise en oeuvre de cette réforme. "Ce reportage sur la Gay Pride me semblait une suite logique de sa précédente expo "Article 143" sur le mariage homo."

Gay Pride que l'on traduit souvent par la Marche des fiertés est une marche festive et revendicatrice des communautés gay, lesbiennes, bi, trans... "C'est un temps de revendication, une manifestation pour que chacun soit reconnu dans sa différence. C'est aussi une fête ouverte dans laquelle beaucoup de jeunes se retrouvent."

L'exposition restera accrochée jusqu'au 13 décembre dans le hall de La Capitelle. A retrouver aux heures d'ouverture du cinéma. L'entrée est libre.

Le film "Mademoiselle" à 20 heures

Le vernissage précède la projection du film "Mademoiselle " de Park Chan-Wook. Cette séance est conçue en partenariat avec l'association Cinémagie, le collectif Face à Face et le cinéma municipal monistrolien.

« Mademoiselle » du réalisateur coréen Park Chan-Wook avait été sélectionné à Cannes où il a reçu un accueil très chaleureux de la critique dont voici quelques extraits.

Le Nouvel Observateur : Farce romanesque à tomber de beauté, hautement recommandable.

Les Inrokuptibles : Mademoiselle s’offre au spectateur comme un objet en premier lieu ludique et amusant, un film d’escroc et de faux-semblants parcouru d’érotisme.

Paris Match : Cru mais raffiné, cruel mais jubilatoire, tragique mais saupoudré de subtiles pincées d’humour.

Première : Dès les premiers plans, on sait qu’il s’agira d’un thriller rutilant, fortement teinté de mélodrame.

Interdit au moins de 12 ans.

Tarif réduit pour tous : 4 euros

Dernière modification le vendredi, 18 novembre 2016 14:41
Comptoir pêcher 7 18-22 oct 18

Articles associés