mardi, 27 juin 2017 21:35

Blavozy : la CGT de Michelin réagit à l'annonce des suppressions d'emploi

||| ||| |||

Quelques jours après l'annonce par Michelin de la suppression de 1 500 emplois d'ici 2021, le syndicat CGT de Blavozy réagit.

Blavozy ne devrait pas être impacté par ces suppressions de postes qui interviendront essentiellement sur le siège du groupe à Clermont-Ferrand. "Pourtant, Michelin est une entreprise financièrement rentable, mais tournée principalement vers la satisfaction de rentabilité pour les actionnaires. Cette annonce intervient le même jour où le site de Blavozy fêtait son 40e anniversaire, de quoi gâcher la fête des salariés."

"De plus de 30 000 salariés fin des années 70, il en restera moins de 10 000. Après la fermeture de l’usine de rechapage poids-lourds (355 emplois) et de la restructuration de l’ingénierie (164 emplois) l’an dernier, la direction annonce la suppression de 970 emplois (cadres et collaborateurs). La délocalisation de 290 autres et la perte de 150 emplois dans les entreprises prestataires de services qui interviennent en permanence sur le site. L’objectif : une nouvelle fois est de réduire les coûts, afin de respecter les engagements de rentabilité pris auprès des actionnaires."

"Afin de rassurer l’opinion, le communiqué de presse de la direction indique que de nouveaux emplois seront créés sur Clermont, or, cette même annonce avait été faite lors de la fermeture de l’usine de Tours, où 200 emplois devaient être créés. Il n’en fut rien ces emplois n’ont jamais vu le jour, l’usine est rasée et aucune entreprise ne s’implante sur la friche. Les promesses de la direction n’engagent que ceux qui y croient."

Dernière modification le mardi, 27 juin 2017 22:31
Connectez-vous pour commenter