graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

mercredi, 14 juin 2017 09:28

Débat des Législatives : Cécile Gallien persiste, Isabelle Valentin répond

Cécile Gallien et Maxime Chantegraille.||| Cécile Gallien et Maxime Chantegraille.||| |||

Cécile Gallien, candidate de La République en Marche, réclame toujours un débat avec Isabelle Valentin. Laquelle répond que ce débat doit avoir lieu avec tous les candidats encore qualifiés.

"Dimanche soir, j'ai appelé à débattre avec Isabelle Valentin. je n'ai reçu aucune réponse officielle de sa part, sinon celles de journalistes. Il y aurait un refus de débat. je réitère ma demande, si possible avant le 15 juin." Cécile Gallien, la candidate de La République en Marche, n'en démord pas. Même si l'exercice n'est pas nécessairement une tradition en Haute-Loire, celle qui est arrivée 2e dimanche soir réclame un face à face avec son adversaire du 2e tour. "Le débat, c'est la démocratie ; et la démocratie, c'est le débat", formule la maire de Vorey qui a promis de laisser son poste en cas d'élection à la députation. "Que signifie ce refus ? Y a-t-il un problème de programme ? Le travail d'un député est d'élaborer des lois, de les défendre. Pour argumenter, il ne faut pas rester silencieuse ou muette. Je souhaite qu'on joue carte sur table, de femme à femme, de candidate à candidate."

"Sera-t-elle dans une opposition dure ou constructive ?

Cécile Gallien profite de la conférence de presse pour poser des questions : "Quelle position va-t-elle prendre à l'Assemblée nationale ? Celle d'une droite dure comme son suppléant ? Ou aura-t-elle la liberté de siéger dans une opposition constructive ?"

La réponse d'Isabelle Valentin

Alors qu'Isabelle Valentin n'avait pas répondu à nos sollicitations depuis lundi, un communiqué a été transmis mardi soir, signé de la candidate et son suppléant, Laurent Wauquiez : "Nous n'avons aucun problème évidemment avec le fait d’avoir un débat. Ce que nous proposons c’est un débat avec les candidats des deux circonscriptions et qui puisse être fait avec tous les médias. La ville du Puy étant à cheval sur deux circonscriptions, il faut évidemment parler à tous les habitants de la Haute-loire."

"Nous voulons mettre les choses au point. Nous comprenons très bien que certains, déçus par leurs résultats du premier tour, cherchent par tous les moyens à faire parler d’eux. Plutôt que de faire de fausses polémiques qui n’ont pas lieu d’être, nous les invitons à retrouver de la sérénité et prendre de la hauteur."

Dernière modification le jeudi, 15 juin 2017 18:44

Partager sur :