lundi, 26 septembre 2022 19:06

Sécurité sociale : la CGT tire la sonnette d'alarme

Crédit DR|| Crédit DR|| ||
Timotée élagueur2

Comme partout en France, le syndicat CGT Organismes Sociaux de la Haute-Loire tire la sonnette d’alarme "sur la situation désastreuse dans les organismes de Sécurité sociale".

"Après des années de restrictions budgétaires avec pour conséquences la réduction des effectifs, la fermeture de sites de proximité et la diminution voire la suppression des prestations pour les usagers (assurés sociaux, allocataires, pensionnés et cotisants), notre belle institution est aujourd’hui au bord de la rupture !", estime la CGT.

Le syndicat ajoute : "Les agents de la Sécurité sociale, quel que soit leur organisme, n’en peuvent plus tant la souffrance au travail est réelle. Charge de travail surréaliste, pression du chiffre, logiciels défectueux ou tout simplement inopérants, instructions contradictoires, législations qui évoluent du jour au lendemain, manque d’effectifs, … ont pour conséquence aujourd’hui découragements, dépressions, burn-out, abandons de poste, démissions, … Les salariés se sentent méprisés et non entendus par leurs directions locales et nationales qui n’ont qu’un but : répondre aux objectifs. Elles sont prêtes pour cela à manipuler les indicateurs, et ne se soucient pas de la souffrance au travail ainsi infligée aux agents."

La CGT demande une "augmentation significative de la valeur du point à 10 €", "des embauches massives pour répondre aux besoins des usagers et des salariés avec la mise en place des bonnes conditions de travail", "le développement des accueils physiques car l’usager doit pouvoir trouver à tout moment une personne pour le renseigner" et "un financement de la Sécurité sociale à la hauteur des enjeux de notre société".

Partager sur :