impression pas cher

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

mercredi, 09 juin 2021 17:46

Malvoyant, il va réaliser le chemin de Saint-Jacques de Compostelle en vélo tandem

Jean-Luc Broc, Gilles Chalaye, Alain Soleilhac et Alain Crocfer|Alain Soleilhac||Alain Soleilhac|Dominique Bourgin est la responsable du Camino||| Jean-Luc Broc, Gilles Chalaye, Alain Soleilhac et Alain Crocfer|Alain Soleilhac||Alain Soleilhac|Dominique Bourgin est la responsable du Camino||| |||||||

Lundi 14 juin, le Ponot Alain Soleilhac va s'élancer sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle au départ du Puy. Il va relier Le Puy à Saint-Jean-de-Pied-de-Port en tandem grâce à deux pilotes qui vont l'accompagner en relais en tandem.

Comme la plupart des pèlerins, Alain Soleilhac participera à la messe lundi avant de s'élancer. A 70 ans, Alain est malvoyant depuis 26 ans. Cet ancien instituteur est atteint d'une dégénérescence rétinienne. Lorsqu’on lui demande ses motivations, il explique qu’il refuse de se laisser emprisonner par son handicap. Son goût pour le vélo lui a donné l’idée de ce projet à la fois sportif et relationnel.

Sept années d'entraînement

Il est entraîné physiquement et mentalement depuis sept ans par Jean-Luc Broc, ex-champion d'Auvergne. Après un report dû au Covid, il va faire son Chemin, accompagné par deux cyclistes qui seront ses yeux. Alain Crocfer, 66 ans, géomètre retraité de Monistrol-sur-Loire, et Gilles Chalaye, 62 ans, qui travaille à la cathédrale, le guideront par la route, au plus près du chemin. Onze étapes sont prévues pour un total de 752 km, du Puy à Saint-Jean-Pied-de-Port dans les Pyrénées-Atlantiques, dernière étape avant l'Espagne.

De l'énergie contre la maladie

Le plus dur sera la première étape, du Puy au domaine du Sauvage à Chanaleilles avec des pourcentages et des dénivelés casse-pattes. Chaque jour de vélo, le trio réalisera trois étapes à pied, soit 60 à 80 km sur la selle et sur les pédales.

"Le Chemin va m'aider à convertir l'inquiétude de la maladie en une énergie d'espérance. Cela m'aide à avancer, à rester positif. Je suis prêt", témoigne Alain, le propulseur.

Dernière modification le mercredi, 09 juin 2021 19:30

Partager sur :